Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Encanaillement

Publié par Benoit Willot sur 26 Juillet 2014, 12:08pm

Catégories : #petite enfance, #Hauts de Joinville

crèche Les Petites Canailles
crèche Les Petites Canailles

C’est une bonne nouvelle pour les familles (et même pour l’emploi) que la création d’une activité nouvelle de garde de jeunes enfants à Joinville.

Une société privée va ouvrir, en septembre 2014, une crèche privée dans les hauts de Joinville, à proximité immédiate de la place du marché (8 mai 1945), du collège Jean Charcot et peu éloignée des écoles du quartier.

Si la moitié des 39 places sont réservées à des entreprises, les autres sont conventionnées avec la commune de Joinville, ce qui offre donc 20 places supplémentaires dès cette rentrée.

Alors que les crèches publiques restent dominantes, le secteur privé investit désormais l’activité de garde d’enfants : des parents associés (Les Petits Pinsons, rue Hippolyte Pinson), des associations (la Maison Kangourou, à Polangis) et des entreprises de service, comme Les Petites Canailles.

Cette société gère désormais huit crèches en Île-de-France, dont quatre dans le Val-de-Marne (Vincennes, Ivry, Champigny en plus de Joinville).

Comme pour l’ensemble des modes de garde, les places sont conventionnées par la Caisse d'allocations familiales, ce qui garantit un tarif raisonnable et lié aux ressources familiales.

La crèche « Les Petites Canailles » de aura une superficie de 363m2, avec un jardin de taille comparable. Elle accueille des enfants âgés de 2 mois ½ à 3 ans. Pour les 20 places de la ville, la sélection se fera en commission d’attribution municipale.

Les 20 places réservées par la Ville sont attribuées en: l’inscription doit être effectuée au Point Info Familles, en Mairie. La réservation peut également se faire sur le site internet de la crèche.

Espérons que les bambins apprendront à chanter, à l’instar des communards :

Dans la vieille cité française

Existe une race de fer

Dont l'âme comme une fournaise

A de son feu bronzé la chair.

Tous ses fils naissent sur la paille,

Pour palais ils n'ont qu'un taudis. C'est la canaille, et bien j'en suis.

Photo de la crèche issue du site internet Les Petites Canailles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents