Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 00:09
Une ressourcerie transgressive

Le réseau France Active finance à la fois de très petites entreprises et des entrepreneurs sociaux. Il compte huit structures départementales, dont, dans le 94, l’association Val de Marne Actif pour l’initiative (VMAPI). Elles comptent 70 salariés et 400 bénévoles.

En 2013, avec 1066 entreprises financées, 8770 emplois créés ou consolidés et 78 millions d’euros mobilisés l’action du réseau a été en hausse de 18% comparé à 2012.

L’année 2013 a été marquée par le déploiement d’un nouveau dispositif de financement et d’accompagnement à destination des jeunes entrepreneurs de moins de 26 ans Cap’Jeunes. Le concours Créatrices d’avenir a vécu sa troisième édition.

C’est le président de VMAPI, Patrice Simounet, qui assure également la présidence du réseau régional.

Parmi les entreprises financées en 2013, une « ressourcerie » val-de-marnaise a été particulièrement remarquée : « Chic ! On ressource » a été fondée par Stéphanie Lacombe, Co-fondatrice, accompagnée par Val de Marne Actif pour l’initiative.

Stéphanie Lacombe, a conçu son projet après sa rencontre avec des personnes investies dans le milieu associatif et souhaitant mettre en commun leurs compétences acquises dans des Amap, Sel...

Tous partagent la même envie qu’elle de « créer une activité autour de l’art et du recyclage et qui serve aux habitants ». Pour la jeune femme qui a travaillé tour à tour dans le commerce, l’immobilier ou l’art avant de se retrouver au chômage, lancer cette ressourcerie « était une évidence ».

Après l’obtention de subventions, d’un prêt par Val-de-Marne Actif pour l’Initiative et d’un local gracieusement prêté par la mairie de Villejuif, la ressourcerie ouvre ses portes à l’automne 2013. Aujourd’hui, le projet s’articule autour de la collecte d’objets et de meubles puis de leur revente à moindre coût dans leur boutique solidaire.

«Notre première braderie a attiré 200 personnes », se félicitent Stéphanie Lacombe et Michel Thomas, les deux dirigeants. Mais ce n’est qu’un début, car ils espèrent pouvoir monter prochainement un atelier de transformation d’objets et de meubles, proposer des ateliers de sensibilisation au développement durable et travailler avec les associations locales.

Au-delà de l’aspect développement durable autour des déchets, la ressourcerie s’inscrit dans une démarche humaine et sociale. « Le but de la ressourcerie est de créer de l’emploi d’insertion », explique Stéphanie Lacombe. Premier pas atteint au printemps 2014 avec l’intégration d’un premier salarié en contrat aidé.

Mais la ressourcerie n’hésite pas à aller sur des terrains non traditionnels. Ainsi, elle accueille en ce moment la « sex-position » de l’artiste X. Leroux qui se veut « inédite, immersive et transgressive. »

La page Facebook de Chic ! On ressource

La ressourcerie de Villejuif Chic on ressource : 123, avenue du colonel Fabien 94800 Villejuif - Tél : 07 60 12 52 30 – messagerie ressourcerievillejuif@hotmail.fr

Stéphanie Lacombe, Chic ! On ressource

Partager cet article

Repost 0

commentaires

serrurier paris 14/02/2015 17:05

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes