Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 21:56
Le quotidien Le Parisien (9/10/2007) fait le point sur ce que veulent faire les maires du Val de Marne. Sur les 47 élus en place, un seul a fait savoir qu’il ne se représentait pas ; il s’agit de Jean-Louis Beaumont, maire divers droite de Saint Maur des Fossés (82 ans).
Le journal signale que le maire d’Ablon, Jean-Pierre Hermelin (Ump) a réservé sa position.
Trois élus indiquent qu’ils donneront leurs réponse mi-octobre (pour Dominique Adenot, Champigny sur Marne, Pcf), mi décembre (Pierre Aubry, Joinville-le-Pont, Ump) et fin décembre (Gaston Viens, Orly, divers gauche).
Étant entendu que les nouvelles candidatures de Dominique Adenot et Gaston Viens sont probables, il y aura donc 44 à 46 élus qui se représenteront suivant les positions que prendront Jean-Pierre Hermelin et Pierre Aubry, soit de 94 à 98%.
Le quotidien souligne que Gaston Viens est déjà, à 83 ans, le doyen des maires val-de-marnais. À Nogent, le quotidien annonce la candidature de la députée Ump, Marie-Anne Montchamp, contre le maire, Ump également, Jacques Martin dont elle fut la première adjointe. L’ancienne maire, Estelle Debaecker, divers droite, veut également présenter une liste.
Voici comment le rédacteur du quotidien régional, Rahim Bellem, qualifie la situation à Joinville-le-Pont : « à Joinville, un autre maire de longue date n’a pas dit son dernier mot. Âgé de 76 ans, Pierre Aubry aimerait voir son fils Olivier, chargé du développement économique à Joinville, lui succéder. »
 
Beaumont-JL.jpg Jean-Louis Beaumont (Saint Maur) est le seul maire du département à avoir indiqué qu’il se ne représentait pas

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans élections
commenter cet article

commentaires

jerome glachant 10/10/2007 22:26

C'est donc hallucinant ! "Agé de 76 ans (ndle : ils font mieux à Orly !), Pierre Aubry aimerait voir son fils Olivier, chargé du développement économique, lui succéder", et attendra la mi-décembre pour se prononcer. Mais où sommes-nous ? Joinvillais depuis 2 ans, je suis effaré par le "ringardisme" de notre commune, surtout lorsque j'entends que le successeur potentiel est chargé du développement économique. Autant y ajouter pour mandat "le développement du commerce de l'avenue Galliéni". Ma question est donc simple : quelle est  la stratégie du PS (et donc de  Mr Willot) pour renverser la vapeur ?Les élections ayant lieu en mars, il serait crucial de savoir s'il y a un espoir crédible, ou doit-on attendre que  l'UMP désigne un candidat ?Bien cordialement

Benoit Willot 10/10/2007 22:55

Dans quelques jours, plusieurs articles préciseront les intentions des forces de gauche - et mes propres projets.

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes