Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 00:04
La commission d’enquête sur la révision du Plan de Prévention du Risque d’Inondation de la Seine et de la Marne dans le département du Val de Marne a rendu son rapport. Elle fait suite à une enquête publique qui s’est déroulée du 23 février au 6 avril 2007.
Le rapport, daté du 29 mai 2007, est maintenant disponible en ligne sur le site de la préfecture du Val de Marne. Globalement, la commission a relevé qu’il n’y avait pas d’opposition exprimée à la révision proposée, et elle a émis un avis favorable, assorti de trois réserves.
Les conclusions de la commission pointent d’abord la faible participation, liée à la grande discrétion des moyens mis à disposition du public : « la consultation a suscité peu d’intérêt de la part du public, mais une cinquantaine de personnes privées se sont pourtant manifestées », dont 8 à Joinville, le « record » dans les villes concernées.
Pour les 4 enquêteurs, « le PPRI du Val de Marne apparaît assez équilibré entre le permissif et le coercitif. La commission a eu cependant son attention appelée sur 3 points qui ne lui permettent pas d’émettre un avis favorable massif et sans réserve. Le premier est le classement d’une partie du quartier de La-Varenne-Saint-Hilaire à Saint-Maur en zone rouge dite de grand écoulement (…) Le second est le régime des services publics exigeant la proximité immédiate du cours d’eau (…) Il est nécessaire que ce régime soit revu pour les dispenser de certaines contraintes incompatibles avec leurs missions. Le troisième est le régime des constructions à usage d’activités économiques. Il ne paraît pas raisonnable de les soumettre strictement aux mêmes contraintes que les bâtiments à usage d’habitation. »
La commission remarque que « une forte attente s’est exprimée en faveur de la réalisation d’ouvrages de protection dont certains sont hors du département (barrage-réservoir de la Bassée ou sur l’Yonne) mais aussi sur la rénovation de la vanne-secteur de Joinville-Saint Maur située dans le département. Un programme volontariste devrait être mis en œuvre surtout en ce qui concerne la vanne-secteur dont il convient de finaliser les études d’opportunité et le choix d’un maître d’ouvrage, d’autant que les crédits d’État réservés pour une partie du financement de ces travaux risquent d’être perdus si l’opération n’est pas lancée avant la fin de l’année 2007. »
La commission a ressenti « un besoin important d’information des élus et du public sur l’ensemble des actions concernant le risque d’inondation et sa prévention ».
Dans de prochains articles, je reprendrai les remarques concernant spécifiquement Joinville ; mais on remarquera tout de suite que la réhabilitation de la vanne-secteur de l’écluse dite de Saint Maur, située en fait à Joinville, fait partie des demandes du conseil municipal et de beaucoup des personnes s’étant exprimées.
Une des réserves de la commission fait également directement suite aux demandes de la société EaudeParis, située à Joinville-le-Pont.

zone-inondee-1910-VdM.JPG La carte de l'inondation de 1910

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans urbanisme
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes