Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

22 décembre 2007 6 22 /12 /décembre /2007 00:05
J’ai déjà évoqué les rencontres de l’Actep (l’Association des collectivités territoriales de l’Est parisien) le 29 novembre 2007 à Montreuil à propos des problèmes de transport. L’Actep regroupe 21 communes (dont Joinville) et les deux départements 93 et 94.
Les échanges les plus intéressants ont porté sur l’emploi. Ils ont également montré la limite de la stratégie de consensus au sein de l’Actep.
Jean-Pierre Brard, député-maire (apparenté communiste) de Montreuil (Seine Saint Denis), s’est montré d’emblée très critique, attaquant le schéma directeur de la région Île de France (SDRIF). Pour Jean-Pierre Brard « le Sdrif est misérable pour l'emploi à l'Est » et son ambition « est grotesque ». Il a considéré que les 30 000 emplois supplémentaires prévus sur l’ensemble des communes, « c'est ce que nous voulons pour Montreuil. »
Pierre Simon, président de la chambre de commerce (Ccip) a analysé que « la fiscalité incite les maires à privilégier le résidentiel. »
Le responsable du pôle économie et emploi au conseil régional, Denis Tersen, a présenté le plan région Emploi et territoires, qui veut s’attaquer aux inégalités sociales et territoriales. Les principes qu’il a exposés sont la diffusion de l'excellence dans les territoires voisins pour éviter une fracture; et l’encouragement de l'envie d'entreprendre, notamment dans les quartiers, ainsi que le renforcement des dynamiques d'acteurs par un dialogue social territorial. La région propose aux villes et intercommunalités de mettre en place des « Pactes pour l’emploi et la formation. »
Mais, au delà de ces prises de position, une étude très intéressante a été présentée par Daniel Béhar, enseignant à Paris 12 Créteil et dirigeant de la coopérative Acadie. Elle a suscité quelques vives réactions.
En Île de France, quatre secteurs ont des caractéristiques différenciées : l’ouest est le pays de l’économie marchande, le nord s’appuie sur une économie redistributrice, le sud développe une économie de la connaissance. La spécialité de l’est, c’est l’économie résidentielle.
Daniel Béhar propose comme perspective pour les territoires de l’Actep de renforcer les points forts (services personnes, immobilier de bureau) et de miser sur la compétitivité dans deux domaines (image, santé), qui sont vecteur de réputation mais peu créateurs d'emplois nouveaux. Mais surtout, il propose de
Daniel Béhar, propose comme axe prioritaire, de « faire fructifier l’attractivité résidentielle et l’économie diffuse » : Btp, loisirs, services aux entreprises. Selon lui, il faut encourager la création d'entreprises et l’installation de nouvelles activités dans les zones de logement.
Joinvillais, et dirigeant d’une entreprise née à Joinville, l’enseignant s’appuie notamment sur l’importance du nombre de travailleurs indépendants dans les communes des Boucles de la Marne. Un intéressant graphique montre la forte croissance des activités de loisirs et de spectacles dans les communes voisines – mais une baisse à Joinville-le-Pont.
Behar-D.jpg Daniel Béhar, enseignant à Paris 12 Créteil

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans économie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes