Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 08:25
En ouverture du conseil municipal de Joinville-le-Pont du 20 décembre 2007, le maire, Pierre Aubry (Ump) a effectué une déclaration dans laquelle il se félicitait de l'intérêt de "certains" pour la vie politique communale. Si celui qui est maire depuis 25 ans n'a pas précisé exactement ses intentions, il a indiqué qu'il s'exprimerait "dans les prochains jours". Mais il a fustigé les "pêcheurs en eaux troubles, démagogues et colporteurs de ragots" (*), sans préciser qui il visait par ces termes ; la suite du déroulement de la séance a montré que c'était sans doute au sein de l'ex-majorité municipale qu'il fallait chercher.

Ex-majorité ? En effet, le maire a été élu avec une minorité de voix en 2001 (45%), mais il disposait jusqui'ci d'une majorité d'élu au sein du conseil municipal. Le vote, crucial de la soirée, autour de la désignation de l'aménageur de la Zac des Hauts de Joinville (centre ville) a montré qu'il ne contrôlait plus ses troupes.

La décision a été en effet adoptée par 16 voix sur 33 élus, bien qu'ait été comptabilisé les suffrages de conseillers absents, qu'on ne voit plus depuis des années pour certains, et qui ne résident plus tous à Joinville. 

Un tiers des élus de la liste de Pierre Aubry (8 sur 24) ont refusé de le suivre sur ce dossier - qui est pourtant le projet du maire depuis 2001. Les élus du MoDem centriste faisaient partie du lot, mais aussi plusieurs responsables de l'Ump, dont Sylvie Mercier, deuxième adjointe et candidate déclarée à la succession.

Signe du trouble de la municipalité, le vote a été entaché d'incident. La proclamation des résultats a donné lieu à des choses étonnantes. D'abord, nous n'avons pas obtenu la proclamation des votes exprimés. Puis, quand sur mon insistance, elle est venue, la curiosité a été qu'on a annoncé 34 suffrages... pour 33 membres du conseil.

Un second vote par appel nominal a dû être fait, qui a donné 6 contre (la gauche et les écologistes), 11 abstentions (MoDem, une partie de l'Ump et des divers droite) et 16 pour.

Le conseil a également, non sans réticence manifeste chez quelques élus, adopté le plan local d'urbanisme et engagé une vaste opération sur l'île Fanac. 

La municipalisation de l'école de musique a été acquise sans que les conditions financières de cette reprise soient éclaircies.

(*): dans un premier temps, j'avais écrit "rumeurs", mais le maire a bien prononcé "ragots".

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans conseil municipal
commenter cet article

commentaires

Benoit Cottet 20/12/2007 12:50

Votre Analyse est tres bonne, on a pu aussi constater que Mr Le maire, se permet de toiser les gens a tout va et les prends meme pour des ignorants, votre intervention fut des plus interessante . Ainsi que celle de Mr LAVAL qui a une approche tres technique du dossier qui nous a permis de mettre en lumiere certaine carence du dossier des haut de Joinville et du PLU

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes