Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Autoroutes A4 - A86 : l’ASEP estime qu’on nous balade !

Publié par Benoit Willot sur 10 Janvier 2006, 07:00am

Catégories : #autoroute

L’association pour la sauvegarde de l’environnement de Polangis (ASEP), présidée par Élisabeth Rougé, a décidé de reprendre campagne d’information sur la question du tronc commun aux autoroute A4 et A86. Elle vient donc de publier un nouveau dossier, intitulé : « Tronc commun autoroutes A4 - A86 - On nous balade ! » [Attention, le dossier est lourd à télécharger, poids : 5 Mo].  

Pour l’association, membre du collectif Île de France environnement, « Aujourd'hui : le bruit du tronc commun est hors-la-loi, la pollution de la Marne est hors-la-loi, "l'emplâtre sur la jambe de bois" qu’est l'utilisation de la bande d'arrêts d'urgence (coût 19 millions d'euros) reste provisoire, aléatoire et dangereux, les écrans antibruit de 2 m 40 réfléchissants amplifient le bruit, la santé des riverains est mise en permanence en danger, les voiries des communes voisines se saturent des trop-pleins autoroutiers, des centaines de Joinvillais ont dû quitter leurs maisons après expulsion sans que le moindre chantier soit commencé, les terrains délaissés (propriété de l'État) sont à l'abandon ou clochardisés ».

L’ASEP s’inquiète des initiatives récentes, des annonces gouvernementales et de la campagne lancée par le maire de Nogent, Jacques Martin (UMP) en faveur d’un viaduc. Elle regrette également que le comité de défense des riverains, présidé par le maire de Joinville, Pierre Aubry (divers droite), ait cessé de fonctionner.

Pour l’ASEP, qui regroupe environ 400 adhérents sur le quartier de Polangis et le quai de la Marne ‘les élus passent, les représentants de l'État passent, les responsables des ministères passent, mais nous, les habitants, nous voulons rester et devons donc nous unir pour que cessent ces « un pas en avant, deux pas en arrière » qui feront disparaître les Bords de Marne et leurs riverains si nous ne réagissons pas ».

Depuis près de 30 ans l'ASEP agit pour la défense de l’environnement des Bords de Marne. Elle a déjà édité 4 recueils sur l'évolution du dossier du tronc commun A4 -- A86 en 1978, 1987, 1988 et 1997.

Elle revendique toujours que des protections efficaces suppriment ou du moins réduisent fortement toutes les nuisances, sonores, olfactives, de pollution de l'eau. Elle demande que la solution viaduc, abandonnée officiellement depuis la DUP de 1998, soit rejetée définitivement pour A86. Elle exige que la solution enterrée soit retenue pour le dédoublement de A4 et A86.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents