Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 00:03
L’association pour un contrat mondial de l’eau (Acme) appelle à une Journée d'information et de mobilisation, qui se déroulera samedi 9 février 2008 de 14 à 19h à Ivry-sur-Seine au 37 rue Saint-Just (Métro Mairie d'Ivry). L’objectif de cette association est de dire « Stop au prix cher et au gaspillage de l'eau pour les usagers du Syndicat des eaux d’Île de France (SEDIF). »
Rappelons que Joinville est membre du SEDIF et que je participe aux activités de l’Acme.
Voici des extraits de l’appel de l’Acme pour cette journée.
« 1923-2010 : 87 ans de gestion déléguée par le SEDIF sans discontinuer à une seule et même société privée : Véolia (ex-Vivendi-Générale des eaux).
« Logique d'accumulation financière à court terme et désintérêt de nombreux élus, ont conduit aux dérives souvent dénoncées et démontrées, mais toujours niées par les bénéficiaires : appels d'offres complaisants, gestion et comptes opaques, surfacturations, promesses non tenues de renouvellement des réseaux, gaspillages... .
« Après les procès sur le financement des partis politiques, les rapports accablants de la Cour régionale des comptes et du Conseil de la concurrence, les enquêtes d'auteurs et d'associations (comme celles de «Que Choisir» soulignant les abus records du SEDIF) de nombreuses villes de France réagissent depuis quelques années. Grandes et petites, ces communes sous la pression des usagers et de leurs associations, avec leurs élus, imposent ou revendiquent le retour en régie publique du service de l'eau. »
Pour l’Acme, « il est grand temps pour les élus des 146 communes du SEDIF et ses 4 millions d'usagers de réagir ! »
La journée du 9 février sera l’occasion de mettre en place d'une coordination d'Île de France des citoyens et des associations pour une gestion publique, démocratique et écologique.
La rencontre aura lieu autour des thèmes suivants : Qu'est-ce qui ne va pas dans la gestion actuelle ? Quelles alternatives ? Quelle plateforme ? Quelles actions et mobilisations (objectifs, formes, calendrier) ?
Elle se tiendra avec la participation de Jean-LucTouly, président de l'ACME-France et membre d’Anticor et d'Attac, Patrick du Fau de la Mothe, juriste et militant associatif , Marc Laimé, journaliste spécialiste de l'eau ainsi que Jean-Claude Oliva, animateur de l'Université populaire de l'eau et du développement durable.

Voir aussi : Eau : baisser le prix de l’eau et revenir à une gestion en régie
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans gestion communale
commenter cet article

commentaires

ROCHA 12/10/2010 10:23



PROPRIETAIRE  D UN STUDIO LE LOCATAIRE QUI NE PAIE PAS DEPUIS UN AN ET DE PUS LE PLUS TERRIBLE ET QUE CET INDIVIDU LAISSE LES ROBINETS D EAU OUVERTS J AI UNE FACTURE D EAU DE HUIT CENT
EUROS    CE  SENTIMENT D IMPPUISSANCE  ME RENDS  MALADE    MERCI A VOUS  DE M INFORMER  SI SOLUTION IL Y A



Benoit Willot 21/10/2010 18:32



C'est un problème difficile : plusieurs organismes de location propsoent des garanties aux propriétaires, mais lorsqu'ils font eux-mêmes la location directement, hormis les lourdes procédures à
l'encontre des locataires mal intentionnés, il n'y a pas de système d'intervention public. Cependant, vous pouvez faire appel à la cellule de médiation (voir ADIL à Créteil).



Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes