Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Faut-il aider les associations qui s’occupent des animaux ?

Publié par Benoit Willot sur 24 Janvier 2006, 07:00am

Catégories : #environnement

L’association RAJA fait partie des sujets de discussion permanents à Joinville le Pont, notamment entre élus.

Le Rassemblement des amis joinvillais des animaux, présidé par Micheline Delavie, compte environ 150 adhérents, dont une moitié de la commune. RAJA est particulièrement visible dans toutes les manifestations locales, avec des stands pour soutenir ses activités sans oublier les concerts et journées d’adoption. Fondée en 1993, l’association édite un bulletin, Le Petit RAJA.

RAJA se consacre d’abord aux chats et chiens, abandonnés ou errants, mais elle s’intéresse aussi aux cygnes, furets, lapins, etc. Ne disposant pas de refuge, RAJA place les animaux recueillis dans des familles d’accueil ;

Mais il y a toujours débat, au sein du conseil municipal, sur la légitimé d’accorder ou non des subventions (parfois assez importantes) à cette association. Chaque année, la question revient : est-il légitime de donner tant pour les animaux, quand les humains ont besoin de tant ? Et tous les ans, on compare ce qui est donné à RAJA avec ce que touchent la Croix Rouge ou les Restos du cœur.

Il y a 3 ans, RAJA avait envisagé de s’installer à Champigny, mais depuis elle est à nouveau basée à Joinville. La garde et le traitement des animaux coûtent manifestement cher à l’association, qui réclame systématiquement une hausse de sa subvention, quand certains élus aimeraient bien la voir disparaître.

Rassemblement des amis joinvillais des animaux (RAJA)

23 rue de Paris 94000 Joinville le Pont

Tel : + 01 43 97 37 69

 un furet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alexandra 30/11/2007 16:41

Bien sûr que ces associations jouent un grand rôle dans la vie de la commune. Leur ôter les subventions serait une erreur monumentale, les animaux font partie intégrante des lieux, et ont leur place, tout comme les humains.Ces associations ont en effet aussi pour mission de réguler le trop plein d'animaux en en opérant un maximum. Je regrette fortement que la commune de St Maurice dans laquelle je réside ne soit pas capable d'avoir une association pour cela... Nous avons plein de chats malheureux et errants, nous nous battons pour que cela cesse, mais le maire fait la sourde oreille... Heureusement que nous sommes plusieurs à chercher (et parfois trouver!) des solutions à ST Maurice...

maizener jennie 11/02/2006 19:16

Le commentaire sur RAJA, publié dans votre blog, comporte un certain nombre d’inexactitudes. Je cite « Ne disposant pas de refuge, RAJA place les animaux recueillis dans des familles d’accueil. » Ceci est uniquement vrai pour les chiens, qui, pour des raisons évidentes, ne peuvent pas être gardés dans le même lieu que des chats, à moins de posséder des locaux semblables à ceux dont dispose la SPA à Gennevilliers.  Les nombreux chats et autres animaux abandonnés sont gardés au domicile de Mme Delavie, un grand pavillon à Joinville qu’elle a aménagé afin de recevoir les protégés de l’Association. Donc RAJA dispose bien d’un refuge, mis gracieusement à la disposition de l’association par Mme Delavie.
            Actuellement RAJA prend en charge une soixantaine de chats et cinq ou six autres petits animaux. En 2004 (année prise en compte pour le calcul de la subvention) il n’y en avait qu’une quarantaine.Au vue de cette augmentation la demande de majoration de la subvention se comprend aisément. Lorsqu’ on sait ce que coûte une visite chez le vétérinaire, la literie pour 60 chats ou la nourriture quotidienne qu’il faut prévoir pour ces petits pensionnaires, on ne s’étonne pas de l’utilité de la subvention. Au contraire, on se pose une seule question – comment font-ils pour faire face à tous les besoins d’une arche de Noé si peuplée avec si peu de moyens. En faisant opérer et tattouer les animaux abandonnés sur la territoire de la commune, RAJA remplit un vrai service d’intérêt général : rien que la semaine dernière ils ont été appelé à 7h15 pour le cas d’un chien dont le maître a été hospitalisé d’urgence. Ensuite ils ont récupéré un lapin abandonné dans le bas de Joinville. Une matinée typique en somme.
                                                                        Jennie Maizener

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents