Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 00:03
Mardi 26 février, des engins de démolition se présentent sur le terrain de la maison de retraite du 49, quai de la Marne à Joinville-le-Pont (Val de Marne). Ils doivent procéder à la démolition de plusieurs bâtiments pour permettre une extension des capacités d’accueil de la structure privée, gérée par le groupe ORPEA, qui projette d’y installer une aile supplémentaire.
Mais, de manière totalement illégale, aucun permis de démolir n’avait été apposé. Il est affiché à la hâte le jour même. Des riverains s’en inquiètent, et empêchent la poursuite du travail des engins. Avec le soutien d’associations, ils interviennent en mairie et obtiennent l’arrêt des travaux.
L’Association pour la sauvegarde de l’environnement de Polangis (Asep) a déposé le jour même un recours contre les permis de démolir de construire.
Selon Michel Riousset, président de l’ASEP, quatre des bâtiments promis à démolition sont protégés par le plan local d’urbanisme (PLU). Plusieurs riverains s’associent aux recours. Ils soulignent que le permis aurait été signé le 18 janvier 2008, alors que le PLU est entré officiellement en application le 19. Selon eux, le propriétaire d’un des pavillons, pour lequel un permis de démolir a été accordé, n’aurait pas demandé ce permis et s’y opposerait.
L’association Joinville Rive Droite, présidée par Isabelle Rebeix, devrait également déposer son propre recours.
ORPEA, un important groupe de maisons de retraite, gère les 65 lits de la Maison de retraite de la Vallée de la Marne.
Mais-retraite-Orpea.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans urbanisme
commenter cet article

commentaires

RIVERAIN 02/03/2008 09:15

comment se fait il que Mr RIOUSSET s'affole en derniere minute comme cela ? le permis de demolir n"a pas ete affiché , soit , il faut effectivement agir légalement et c'est normal .Les problèmes de fonds :- le Maire Et  ses adjoints responsables de l' Urbanisme ( Severine de Compreignac ) et du développement économique  ( Olivier AUBRY )ou /et voisin direct ( Sylvie MERCIER) ont bien accordé un permis de démolir et de construire alors que le PLU nouveau n'était encore pas validé .- le maire a demandé oralement à ORPEA  de suspendre les travaux jusqu'au 17 mars ....de quel droit ? en raison des élections?il est responsable de ce qu'il a signé sauf à nous démontrer le contraire .- le terrain occupé par la Franco-Suisse lui , a-t-il fait lobjet de recours , il y avait de belles demeures pourtant ?-l'enjeu pour la ville : 50 emplois à ce jour , 80-90 à terme du projet                                       65 lits à ce jour , 90-100 à terme.                                      la SEULE maison de retraite de Qualité de la                                      Ville avec un vrai projet-le risque : le départ d'ORPEA (comme il l'annonce)                    la démolition de precieuse demeures-le choix :  . économique social                    ou                   . respect de l'histoire de nos belles demeures                   ou                   . les deuxen tout cas Mr WILLOT vous arrivez après la bataille et vous exploitez ces problémes pour faire de l'audimat .A ce que je sache vous etes élu vous aussi ? pourquoi intervenir aussi tard ? encore des recours toujours des recours , vous laissez mourir la ville et vous en portez vous aussi une certaine responsabilité ,Ma question aux candidat que vous etes :Votre projet sur ORPEA ? économique et social ou ASEP .Sincèrement

Benoit Willot 02/03/2008 22:58

Je n'ai pas été informé du projet ORPEA, et comme il n'était pas affiché, je ne pouvais pas en avoir connaissance. Elu ou pas, on n'a aucune information privilégiée sur les opérations en cours. Ce n'est qu'en constatant ce qui est mentionné sur les panneaux obligatoires que l'on peut savoir ce qui se passe - et donc intervenir.Ma conception de l'urbanisme, c'est celle du respect du droit, du respect des voisins et du respect des procédures.Tout le contraire des petites manoeuvres pas claires qui se passent ici ou là.

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes