Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 07:28
Le collectif Réseau éducation sans frontières du Val de marne (RESF  94) appelle à une manifestation après le décès d'un jeune Malien sans-papiers, qui tentait d'échapper à un contrôle de police à la gare de Joinville vendredi après-midi.

Ce vendredi 4 avril 2008, un jeune Malien de 29 ans est mort à Joinville-le-Pont (94), après s'être jeté dans la Marne pour échapper à un contrôle de police dans la gare RER de Joinville. Il avait montré son abonnement de transport, mais il était frappé d'un arrêté de reconduite à la frontière.

Cet événement tragique est une nouvelle illustration du climat créé par la multiplication des contrôles de police.
Oui, la politique du chiffre tue et ce n'est malheureusement pas un slogan.

La mort de ce jeune homme ajoute une victime à une liste déjà longue. En été 2007, Yvan, enfant de treize ans d'une famille russo-tchétchène déboutée de l'asile, est resté quelque temps entre la vie et la mort après avoir tenté de fuir avec son père, par le balcon, la police venue au domicile. En septembre, c'est une femme chinoise, Chulan Zhang Liu, qui est décédée après s'être défénestrée de son appartement à l'approche des policiers. En février, c'est un Kenyan de 19 ans, John Maïna, qui s'est pendu après avoir appris le rejet définitif de sa demande d'asile. Aucune de ces victimes n'a eu le bon goût de relever de l'immigration « choisie » exigée par le président Sarkozy et son ministre de l'identité nationale.

Il faut mettre un point final à cette politique du chiffre qui génère tant d'angoisse et provoque tant de drames. C'est ce que nous dirons, avec le collectif UniEs contre une immigration jetable, avec les collectifs de sans-papiers, avec les syndicalistes qui refusent la mise en concurrence des salariés, avec tous les citoyens épris de solidarité, ce samedi 5 avril, dans la manifestation qui partira à 14h30 de la place d'Italie (Paris), de même que dans certaines villes de province: NON à la xénophobie d'Etat et à ses conséquences meurtrières!

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans sans papiers
commenter cet article

commentaires

Stéphane 05/04/2008 21:16

Monsieur Willot, vous avez raison ce garçon était donc en parfait accord avec la loi française (c'est vrai un sans papier est juste en voie de régularisation, pas du tout un immigré clandestin illégal !!! ), n'avait donc rien à se reprocher, aucune raison de s'enfuir et c'est pour cette raison qu'on peut même suspecter nos CRS SS de l'avoir "aidé" à se balancer du pont ! La compassion n'empêchant pas l'honnêteté intellectuelle, j'espère que le PS joinvillais se mobilisera de même chaque fois qu'une innocente victime (cette fois-ci) aura subi les agressions de la part de délinquants (cette fois-ci).

Benoit Willot 06/04/2008 19:04


Baba Traoré est entré légalement en France, il y étéiat convoqué tous les deux mois pour raisons médicales.


Ana 05/04/2008 19:56

Un rassemblement est prévu dimanche sur le pont. Quel qu'un sait-il à quelle heure ?

Benoit Willot 05/04/2008 19:58


Voir mon article de ce soir :  le rassemblement se fera à 17h à la gare RER, pour aller ensuite vers le pont.


moustique 05/04/2008 18:06

Effectivement, les nazis eux aussi n'ont fait que respecter les lois, et pour certains avec un formidable zèle. Obéissons, fermons les yeux sur la cruauté de nos lois, c'est ça Stéphane ?

Benoit Willot 05/04/2008 19:40


La loi n'interdit pas en France à quelqu'un de demander la régularisation de sa situation. Les exemples sont d'ailleurs nombreux.


Stéphane 05/04/2008 18:03

Mais il faut arrêter : Un délinquant (c'est le terme qui convient pour dénoncer des personnes enfreignant là loi que ce soit sur la route, pour des vols, ou d'être dans un pays ou l'on n'est pas censé être) est décédé à la suite de sa fuite face aux services de police. Bien sûr que c'est regrettable et que la vie d'un homme est infinimement respectable. Mais ne mélangeons pas tout, cessez de parler d'état fasciste, de faire des comparaisons avec Vichy, etc ... c'en est insultant pour les victimes innocentes de cette période. Il y a des lois en France : on ne braque pas un magasin, on ne réside pas dans un pays ou l'on n'est pas autorisé à résider. POINT BARRE. Cela peut ne pas plaire à certains mais c'est ainsi. La loi est la même pour tous ou elle n'a plus de valeur et c'est bien le problème de notre pauvre pays. Il ne sert à rien de monter en épingle quelques cas isolés, bien sûr regrettable, pour lancer des anathèmes. est-ce que vous vous indignez autant lorsque des délinquants étrangers assassinent  ou violent des innoncent(e)s ? Est-ce que les associations anti-racistes montent cela en épingle ?

Benoit Willot 05/04/2008 19:39



Etre sans papier, c'est une infraction administrative mais absolument pas un délit. Aucune condamnation pénale n'est possible pour ce seul motif. Donc, le jeune Malien n'était pas un
délinquant.
Le dire, c'est de la diffamation (et là, c'est un délit). Hélas, il n'est pas là pour se défendre.



Harbi 05/04/2008 17:43

Les relents racistes du commentaire de mame michu, la bien nommée, font froid dans le dos. A l'instant je reviens de faire des courses où j'ai rencontré un élu adjoint. Il m'a dit "tu te rends compte de ce qui c'est passé hier, ils ont braqué le Franprix." "Et le pauvre homme qui est mort pour avoir fui un contrôle de police" lui ai-je rétorqué. "Ah oui, m'a-t-il répondu, mais que veux-tu que l'on y fasse". La défense des biens est plus importante que celle de la vie humaine. Et notre pauvre société est en train de se recroqueviller sur elle-même, dirigée en cela par des gens qui surfent sur la vague sécuritaire. Mais sortez un peu de vos frontières bande d'ignares, allez voir dans d'autres pays moins nantis, et vous verrez de quel côté est la vie. J'ai honte de tout ceci.  

Benoit Willot 05/04/2008 19:32


La violence contre les commerçants est tout à fait condamnable. La compassion pour un homme mort n'est pas interdite, même à ceux qui soutiennent la politique de N. Sarkozy.


Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes