Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 18:03

Vendredi 4 avril 2008, en début d’après-midi, un jeune Malien de 29 ans est mort à Joinville-le-Pont (94), après s'être jeté dans la Marne pour échapper à un contrôle de police dans la gare RER de Joinville. Il avait montré son abonnement de transport, mais il était frappé d'un arrêté de reconduite à la frontière.

Baba Traoré résidait à Noisy-le-Grand, en Seine Saint Denis.

Cet événement tragique est une nouvelle illustration du climat créé par la multiplication des contrôles de police. Oui, la politique du chiffre en matière d’expulsion de sans-papiers tue et ce n'est malheureusement pas un slogan.

La mort de ce jeune homme ajoute une victime à une liste déjà longue. En été 2007, Yvan, enfant de treize ans d'une famille russo-tchétchène déboutée de l'asile, est resté quelque temps entre la vie et la mort après avoir tenté de fuir avec son père, par le balcon, la police venue au domicile. En septembre 2007, c'est une femme chinoise, Chulan Zhang Liu, qui est décédée après s'être défénestrée de son appartement à l'approche des policiers. En février 2008, c'est un Kenyan de 19 ans, John Maïna, qui s'est pendu après avoir appris le rejet définitif de sa demande d'asile.

Le collectif Unis contre une immigration jetable et Réseau éducation sans frontières appellent à « mettre un point final à cette politique du chiffre qui génère tant d'angoisse et provoque tant de drames ».

Défilé d’hommage

Dimanche 6 avril 2008, 17h, gare RER de Joinville-le-Pont

La marche ira de la gare RER jusqu’au pont de Joinville où une gerbe sera déposée.

 

Manifestation organisée par la coordination du Val de Marne du réseau éducation sans frontières (Resf) et le collectif Resf de Joinville-le-Pont, avec le soutien de nombreuses organisations dont la Ligue des droits de l‘Homme, des associations de parents d’élèves, des syndicats, des formations politiques et des élus de Joinville-le-Pont.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans sans papiers
commenter cet article

commentaires

Fabienne C. 06/04/2008 18:43

Je découvre cet appel à une marche un peu trop tard pour me joindre à vous. Je le regrette.J'espère que cette marche fera réfléchir à l'horreur de ces reconduites à la frontière. D'autres solutions existent surement, ou restent à inventer. Mais essayons de rester humains !

Benoit Willot 06/04/2008 19:14


L'huamnisme, c'était vraiement le leitmotiv des participants à la marche de dimanche.


moustique 06/04/2008 11:26

Dénoncer tout système pervers (la chasse à l'homme) n'est en rien irrespectueux pour les victimes de toute époque qui ont pu en souffrir et parfois en mourir, bien au contraire. D'autre part, je pense qu'une loi inhumaine doit être combattue, qu'elle soit appliquée par un gouvernement de droite comme de gauche. Le problème de l'immigration devrait être repensé en d'autres termes que celui des reconduites dans le pays d'origine selon un quota, et sans autre forme de procès, ni de considération de l'humain (quand on voit dans quelles conditions atroces cela se passe souvent, et je parle là de ce qu'ils ont vécu avant, pendant et ce qu'ils vont encore vivre après).

Benoit Willot 06/04/2008 19:13


La question est bien celle de la vie: c'est grâce aux visas accordés par le gouvernement français que la soeur de Baba Traoré a pu survivre en acceptant le don d'organe de son frère. Une attitude
généreuse, mais qui lui aura été fatale.


Charles VITTET 06/04/2008 10:24

Loin de moi l'idée de défendre le système Hortefeux, puisqu'il est completement idiot selon moi de chiffrer par avance un nombre de sans papier à reconduire à la frontière, mais d'une part la comparaison avec Vichy est totalement irrespectueuse pour les victimes des vichistes, d'autre part, même sous le gouvernement Jospin, il y avait des charter, et donc même sous ce gouvernement ce malien sans papier aurait pris peur.

Benoit Willot 06/04/2008 19:11


Ce qui est grave, ce qui crée un climat détestable, ce sont les "chasses aux immigrés": personnellement, je n'ai jamais été contrôlé lors des nombreux contrôles qui ont lieu à la gare RER de
Joinville. Mais une autre élue, à la peau moins claire que la mienne, est régulièrement l'objet de tels contrôles.


moustique 06/04/2008 10:11

Un homme jeune est mort parce qu'il se sentait traqué. Pourquoi ? parce que les lois Hortefeux font des étrangers des persécutés, des gens qui vivent constamment dans la peur, et qui peuvent en venir, comme Baba Traoré, comme d'autres avant lui, à préférer risquer la mort plutôt que d'être pris et renvoyés dans leur pays à une mort encore plus lente. Alors sommes-nous d'accord avec ces lois inhumaines et fermer les yeux sous prétexte que notre gouvernement a été élu démocratiquement ? Vichy aussi était un gourvernement légitime, et si cetains ne veulent pas faire la comparaison, moi j'y vois vraiment une ressemblance. Alors bien sûr, la manifestation de ce soir devra se passer dans le calme car c'est d'abord un recueillement à la mémoire d'une victime de la bêtise des hommes. J'espère encore que méditeront ceux qui ont eu la chance de naitre au bon endroit.

Benoit Willot 06/04/2008 19:08



Le gouverment de Vichy, s'il est arrivé au pouvoir avec l'assentiment d'une majorité des élus, était cependant tout à fait illégitime - et d'ailleurs illégal.



Charles VITTET 06/04/2008 01:55

De nombreux incidents ont eu lieu ce soir, et des dégradations que la situation n'excuse pas. Je rappelle simplement qu'un sans papiers, ayant peur d'être arrêté par la Police, à pris la fuite en se jetant dans la Marne. Il s'agit d'un malheureux accident qui ne justifie en rien, la haine envers la Police qui à fait son travail, ni celle envers la communauté étrangère qui ne doit pas être stigmatisée.   
 

J'espère que la manifestation prévue pour ce dimanche aura lieu dans un climat plus serein. Bien entendu celle ci est légitime car les proches de cet homme doivent pouvoir faire leur deuil, cependant elle ne devra pas être récupérée à des fins partisanes.Pour information un nouveau blog vient d'ouvrir. Il s'agit de "Joinville Passionément" l'adresse est http://joinville.over-blog.com

Benoit Willot 06/04/2008 19:06



La manifestation de dimanche a été particulièrement calme. Les incidents de samedi sont évidemment regrettables. Personnellement, quand j'en ai eu connaissance, je suis intervenu aurpès des
jeunes manifestants pour leur demander de cesser leurs agressions contre les panneaux publicitaires. Mais j'étais bien seul à faire ce type de démarche.



Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes