Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 23:05

L’extension du dispositif de vélos en libre service Vélib’, qui avait été proposé à la proche banlieue par la ville de Paris, a rencontré des difficultés juridiques. Cependant, il est manifestement possible de les contourner.

C’est en tout cas ce que vient de faire la communauté d’agglomération de Plaine Commune en Seine Saint Denis, qui regroupe 8 villes dont Saint Denis et Aubervilliers et compte près de 350 000 habitants.

Au terme d’une mise en concurrence, elle a attribué le marché de mobilier urbain publicitaire à la Société J.C. Decaux. Comme à Paris, ce marché était couplé avec l’installation d’un réseau de vélos en libre service.

300 vélos étaient demandés. La mise en concurrence et la négociation ont permis de faire monter ce chiffre à 450 vélos et 50 stations. Le réseau sera complémentaire de celui de Paris, dont l’extension à certaines parties de Saint Denis et Aubervilliers était déjà prévue mais bloquée par un recours d’un concurrent auprès du tribunal administratif.

Selon le communiqué diffusé par la communauté d’agglomération, « Sans l’intercommunalité et la mutualisation opérée par Plaine Commune, un tel résultat n’aurait pas été obtenu pour aucune des villes. »

La publicité finance ce dispositif sans qu’il n’y ait de panneaux supplémentaires, hormis les nouveaux abribus et les vélos eux-mêmes.

L’implantation des stations couvrira l’ensemble du territoire des 8 villes en s’appuyant sur les centralités et en garantissant l’interopérabilité avec le réseau Vélib et d’éventuels autres réseaux en banlieue. La carte Navigo sera un titre de transport commun aux différents modes. La maintenance sera 24h sur 24 et 7 jours sur 7. La mise en place du service vélos permettra la création d’une dizaine d’emplois pour la gestion et l’entretien Les tarifs seront identiques à ceux pratiqués à Paris :

Joinville-le-Pont devrait avoir une borne Vélib’ dans le cadre de l’extension du réseau parisien à la proche banlieue, si le recours intenté par le concurrent Clear Channel contre la société Decaux n’aboutit pas. Mais la mise en place d’un véritable maillage de vélos en libre service, compatible avec le réseau parisien, ne pourra se faire qu’en coopération avec les villes voisines, par exemple dans le cadre d’une structure intercommunale, mais pourquoi pas aussi à l’échelle de tout le département du Val de Marne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Vélos et liaisons douces
commenter cet article

commentaires

dominique P. 10/04/2008 09:36

Quelle est la position de la nouvelle municipalité de Mr Dosne sur le problème vélib' ?Oui je sais c'est un peu bête de poser cette question sur ce blog, mais sinon ou ?Comment la nouvelle mairie communique-telle avec ses administrés ?Intercommunalité, pour quand?

Benoit Willot 10/04/2008 11:56


C'est en tout cas une question que je relaierai dans les mois à venir.


Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes