Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Le braqueur de la poste de Joinville condamné à 15 ans de prison

Publié par Benoit Willot sur 15 Février 2006, 07:00am

Catégories : #sécurité et justice

Antonio Ferrara dit Nino, 32 ans aujourd'hui, a été condamné pour le braquage du bureau de poste de Joinville-le-Pont, le 28 juillet 1999. Il fera 15 ans de réclusion criminelle pour vol avec arme, séquestration d'otages et trois tentatives de meurtre sur des policiers.

Bravache et chicaneur, enferré dans une dénégation jusqu'au-boutiste à son procès selon le quotidien Libération du 10 février 2006, il réclamait  son acquittement prétendant ne rien avoir à faire avec l'attaque à main armée.

La cour d'assises du Val-de-Marne n'a pas été convaincue par ses protestations d'innocence. Jean-Pierre Sabatier, avocat général de Créteil, avait requis au moins vingt ans de prison considérant qu'il s'agissait d'un "expert du braquage et de la fuite". En effet, le 12 mars 2003, il s'était enfui de la prison de Fresnes grâce à des explosifs et un fusil d'assaut.

Le 28 juillet 1999, Antonio Ferrara et son complice Issa Traoré avaient fait irruption dans le bureau de poste de Joinville-le-Pont, obligeant la vingtaine d'employés présents à s'allonger à terre. Ils s'étaient emparés du contenu d'un premier coffre-fort, soit plusieurs dizaines de milliers de francs. Malgré l'utilisation d'explosifs, ils n'étaient pas parvenus à ouvrir un deuxième coffre. Dans leur fuite, ils avaient pris deux otages qu’ils avaient rapidement relâchés.

L'un des deux hommes avait alors pris en otage un automobiliste, déclenchant une course-poursuite, ponctuée d'échanges de coups de feu, avec les policiers sur l'autoroute A4 en direction de Paris. Bloqué par la circulation porte de Bercy, le malfaiteur avait quitté la voiture, traversé la chaussée et pris en otage un deuxième automobiliste pour s'enfuir en sens inverse. Il avait abandonné ce dernier avec sa voiture à Choisy-le-Roi, dans le Val-de-Marne. Le deuxième malfaiteur, lui, avait agressé une automobiliste pour lui dérober sa voiture mais avait finalement pris la fuite à pied après s'être retrouvé coincé dans la circulation.

Issa Traoré avait été arrêté le jour même sur un quai de la station RER Joinville-le-Pont, à la suite d'un signalement établi par plusieurs témoins. Il a été libéré sous contrôle judiciaire en février 2001, pour des raisons de procédure. Antonio Ferrara a été arrêté en juillet 2002. Son empreinte génétique a été retrouvée sur des objets abandonnés dans la première voiture utilisée dans sa fuite par l'un des malfaiteurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents