Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 11:01

Faute d’une présentation au conseil municipal, nous étions incapables de savoir ce que seraient les premières intentions de la municipalité. Le maire de Joinville-le-Pont, Olivier Dosne (divers droite) a préféré réserver ses premières déclarations au quotidien Le Parisien (21/04/2008).

Comme ces projets auront des conséquences financières significatives, il n’aurait pas été inutile qu’elles fassent l’objet d’un débat d’orientations budgétaires. Mais la majorité municipale en a décidé autrement.

Les informations principales concernent la requalification du quartier des Hauts de Joinville.

Rappelons que le projet des Hauts de Joinville a été lancé en juin 2003 et qu’il a abouti, après une concertation préalable interminable, à la création de la Zac en mars 2007, avec l’appui des élus de la majorité d’alors dont une bonne part se retrouvent aujourd’hui dans la nouvelle municipalité.

Lors du conseil municipal du 19 décembre 2007, la société Gestec a été désignée comme aménageur de la ZAC des « Hauts de Joinville », et le traité de concession d’aménagement, a été signé officiellement le 15 février 2008. Il a une durée de 10 ans.

Le programme adopté en mars 2007 prévoit 35 000 m² de logements, 5 000 m² de commerces, de nouveaux espaces publics (place centrale, réaménagement de la rue de Paris, voies nouvelles…) ainsi que de nouveaux équipements publics (gymnase, équipement culturel et de loisirs, parking public, crèche / halte garderie…). Les travaux devaient débuter en 2010 et durer jusqu’en 2015.

Dans l’article du Parisien intitulé « La ville s’est endormie, il faut la réveiller », le maire évoque ses choix.

Indiquant qu’il a « une autre vision des Hauts de Joinville », il indique vouloir « garder la place du 8 mai 1945 » où il veut installer un parking souterrain et une « halle pour le marché comme à La Varenne ». Olivier Dosne ne veut également pas faire de parvis en face de la mairie. Pour autant, il confirme l’intention de réaliser 300 logements.

Rien n’est dit sur les conséquences pour la commune de la remise en cause du programme : indemnités à l’aménageur, coût des nouvelles études, dépenses liées aux terrains déjà acquis… L’opération nécessitera d’importantes modifications du dossier de la Zac, et entraînera forcément des délais supplémentaires.

Voir le
dossier des Hauts de Joinville sur le site de la mairie (il ne prend pas en compte les nouvelles orientations).

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Hauts de Joinville
commenter cet article

commentaires

Pauline 23/04/2008 23:29

VICTIMISATION ET DIABOLISATION , Voilà la Benoit Attitude , quand Benoit parle des commerces , ..tout le monde rigole , il n'est connu que de peu de commerçants , faites le test , sidérant , Benoit tu nous parles de cout et de surcout et de temps perdu  , merci d'argumenter précisément pour que l'on compare par la suite  

Benoit Willot 24/04/2008 18:53


Je crois avoir déjà argumenté précisément lors des dizaines de réunions publiques consacrées à la mise en place de la Zac des Hauts de Joinville et dans un nombre conséquent d'articles et tribunes
publiés.


Joinvillais bien sûr 23/04/2008 20:05

Je ne comprends pas votre position M. Wllot (encore une fois). Vous êtes en opposition au projet tel qu'il est (vous avez voté contre) mais vous trouvez regretable q'il ne soit pas mis en oeuvre car de nouvelles études retarderaient le projet ?

Benoit Willot 23/04/2008 20:27


Dans le projet, il y a des choses que je n'approuve pas, il y en a d'autres qui sont bonnes. Mais pas de rénovation des Hauts de Joinville, c'est pire qu'un projet insatisfaisant. Et un nouveau
projet, surtout parti sur des bases aussi contestables, non seulement ce sera coûteux, voire très co^teux, mais çà risque d'être bien plus catastrophique.


Maurice 23/04/2008 09:13

Vous n'avez toujours pas compris qu'une bonne partie des habitants de Joinville estime qu'il y a un pourcentage suffisant de logements sociaux ici et que c'est une des raisons de la défaite de la gauche ? Continuez comme ça, la droite ne risque rien alors.

Benoit Willot 23/04/2008 20:20


Evidemment, il serait peut-être intéressant de demander leur avis aux 800 familles joinvillaises qui ont déposé une demande de logement social.


moustique 22/04/2008 19:36

Effectivement, potorange, les hauts de joinville ne sont ni de gauche ni de droite, vous avez raison. Cependant les options pour les transformations (ou pas) à venir sont assez différentes, vous en conviendrez.

Benoit Willot 22/04/2008 21:49


Ce qui serait désolant, ce serait de retarder encore un peu plus une opération de revitalisation indispensable. Le centre ville se vide de ses habitants, et les commerces vivotent.


Potorange 22/04/2008 19:23

A Pauline et Joinvillais : Je pense qu'au lieu d'écrire sous des identités bidons les amis du maires feraient mieu de gerer les dossiers de la villeA moustique : Arrete un peu avec ta gauche et ta droite, les hauts de Joinvile ne sont ni de gauche ni de droite!

Benoit Willot 22/04/2008 21:48


L'aménagement du centre ville est un enjeu qui dépasse les clivages politiques. Mais il est certain que seule la gauche a défendu la présence de logements sociaux dans la nouvelle opération -
rejointe ensuite par des écologistes, il est vrai.


Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes