Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 23:08

En 1982, la gauche venait de remporter de nombreuses victoires : la municipalité de Joinville-le-Pont, depuis 1977 puis en 1981 la présidentielle avec François Mitterrand et les législatives, le socialiste Laurent Cathala devenant député de la cinquième circonscription du Val de Marne (Créteil, Bonneuil, Joinville, Saint Maur). Mais les scrutins locaux de l’année seront des échecs, notamment à Joinville, où le poste de conseiller général revient à un nouvel homme de la droite locale, Pierre Aubry signant l’échec de la tentative d’implantation du socialiste Patrick Sève.

Les tensions à gauche ne se limitent pas à la concurrence électorale. Elles se manifestent publiquement lors du conseil municipal du 25 février 1982. Ainsi, les élus socialistes annoncent avoir décidé de voter le budget « sans ambigüité, mais non sans quelques réticences » dans la Lettre de Joinville socialiste (n° 8, 11 mars). Ils auraient voulu que l’action en faveur de la création d’emplois devienne « une priorité véritable de l’action municipale. » Les socialistes réclament également des équipements pour la petite enfance, réclamant la création de deux haltes-garderies. Ils revendiquent leur action en faveur du logement.

Les questions internationales sont aussi un sujet de tension. Le coup d’État, survenu en Pologne encore communiste le 13 décembre 1981 et conduit par le général Jarulzelski montre une fracture. Un « comité de solidarité avec le peuple polonais » a été fondé à Joinville, où se retrouvent des syndicalistes, des écologistes et des socialistes.

Les élus du Ps proposent une motion demandant de « défendre, partout dans le monde et aujourd’hui en Pologne, la liberté et la démocratie ». Ils demandent d’inscrire dans le budget une somme de 10 000 francs (1 500 euros) pour « venir en aide aux populations polonaises ». La majorité des élus municipaux votera contre cette proposition.

Joinville socialiste (8)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes