Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 23:05

Une liste d’union de la gauche avait remporté en 1977 la mairie de Joinville-le-Pont, après 24 ans de municipalités de droite. Le scrutin est annulé, mais l’élection partielle de 1978 confirme largement la nouvelle municipalité, conduite par Guy Gibout (Pcf).

Le scrutin de 1983 se situe dans un contexte bien différent. La gauche est au pouvoir en France depuis 1981, mais le tournant de la rigueur a mis à mal certains de ses soutiens. Les socialistes, qui ont renforcé nettement leur poids face à leurs alliés communistes, veulent accroître encore leur implantation.

À Joinville, les tensions sont fortes au sein de l’équipe municipale, qui comprend 9 socialistes, 2 radicaux de gauche, 2 élus du Psu et 14 communistes ou apparentés sur 27 membres (la proportionnelle sera introduite lors des élections de 1983).

En 1983, trois journaux Joinville socialiste paraissent avec la mention « spécial municipales ». Le bulletin n° 2 comme le n° 3 sont datés de février 1983. Je n’ai pas de copie du bulletin n° 1. Par rapport aux journaux publiés jusqu’en 1982, la qualité technique a diminué. Au lieu d’une impression bicolore, on est passé à un ronéotypage monochrome bleu.

Le bulletin n°2 s’interroge sur « quel devenir pour Joinville ». Il présente des orientations programmatiques en matière d’urbanisme et appelle à une réunion publique pour en débattre : construire des logements sociaux, améliorer l’habitat existant (cités Rond Point et Leclerc), réanimer l’avenue Gallieni, renforcer l’animation de la rue de Paris. Les socialistes proposent également de préserver le cadre de vie, et notamment le « caractère pavillonnaire du bas de Joinville ». Ils veulent une extension des espaces verts, la valorisation du patrimoine (refusant, par exemple, le « dépérissement de l’activité du cheval »).

Quelques jours après la diffusion de ce journal, une fracture va avoir lieu au sein parti socialiste, comme au sein de deux autres formations de gauche (mouvements des radicaux de gauche et Psu). Une partie de leurs militants, en désaccord, vont constituer une liste autonome, conduite par Paul Resche (Mrg), Raymond Irigoyen (Ps) – tous deux adjoints au maire - et Marie-José Lemoy (Psu). Je figure, en dernière position, sur cette liste.

Le bulletin n° 3 est l’écho de ce conflit. Jean-Marc Levetti, conseiller municipal sortant, indique qu’il a été désigné comme « premier des socialistes » et qu’il assumera souhaite poursuivre les objectifs de six ans de gestion de la liste d’union de la gauche. Il indique qu’un accord a été signé par les représentants officiels du Pcf, du Ps, du Mrg et du Psu en faveur d’une liste conduite par le maire sortant Guy Gibout (Pcf). Parmi les candidats socialistes qui figurent sur la liste, on relève les noms d’André Maizener et d’Henri Sécail.

La liste dissidente n’obtiendra qu’un faible score. La liste du maire sortant est battue, dès le premier tour, par le conseiller général élu l’année précédente, Pierre Aubry (divers droite) qui recueille 52,9%. Du fait de la proportionnelle qui s’applique pour la première fois, 7 élus de gauche siègent au conseil municipal (3 Pcf, 2 Ps, 1 Mrg, 1 Psu).

Joinville socialiste (9)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

André Manoukian 29/07/2010 06:12



Bonjour Mr Willot, je souhaiterai vous presentez Mme Carmelia Jordana , notre brillante candidate de la nouvelle star 2009, car son single au titre tres évocateur de NON NON NON correspond tout a
fait a votre philosophie politique amities


Andre Manoukian .



Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes