Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 00:05

En 2009, trois entreprises importantes de Joinville-le-Pont ont fermé leurs portes, et avec elles, 141 salariés ont quitté la commune, dont 119 licenciements secs.

Logo (lunetterie), 55 salariés à Joinville (rue de la Liberté), a enclenché un plan social suite au transfert de son siège social dans le Jura (Morez), le 6 mai 2009, avec à la clé 33 licenciements, 12 propositions de mutations en Franche-Comté et 10 propositions de mutations en Île de France.

Le 28 octobre 2009, deux entreprises du groupe Eclair, basées quai Gabriel Péri, étaient liquidées sur décision judiciaire. GTC (tirage de films, héritière des studios Pathé) licenciait donc ses 62 salariés. Et Centrimage (copies de films vidéo) faisait de même pour 24 salariés.

Quelques mois plutôt GTC, qui occupait encore alors 142 salariés, lançait un plan social le 11 juillet 2008, avec 42 licenciements et 15 propositions de mutations dans le groupe Eclair (Boulogne-Billancourt, Epinay-sur-Seine).

En février 2007, Le Petit Robinson, une guinguette fondée en 1904, fermait définitivement et 25 salariés se retrouvaient sur le carreau.

En deux ans et demi, ce sont donc près de 250 emplois qui ont été supprimés. GTC et Logo comptaient en outre parmi les plus gros contributeurs de taxe professionnelle pour la commune.

Mais 2009 aura vu également la fermeture d’autres établissement employant des salariés à Joinville, même s’il n’y a pas eu dans ce cas de licenciements : Pôle emploi a fermé son agence de Joinville en juillet 2009, la mairie a quant à elle fermé son service emploi (Agora Joinville emploi) dès janvier de la même année.

Disparitions massives d’emploi, suppression des services dédiés aux demandeurs d’emploi : la concomitance de ces mesures est particulièrement malheureuse.

 "A louer"...

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Emploi
commenter cet article

commentaires

Sylvia 30/01/2010 21:34


Au moment où il y a de plus en plus de demandeurs d'emploi, il y a de moins en moins de soutien à ces demandeurs d'emploi. L'Agora était un très bon service - l'ANPE quoi qu'on en dise était à
proximité des Joinvillais. Les Assedic à Saint-Maurice (à la limite de Joinville) ne reçoit plus personne et est devenu Pôle emploi. Avec Pôle emploi, c'est plus simple paraît-il ! Sauf que pour
poser une question ou rencontrer une personne de ce service, c'est du grand n'importe quoi. Normal, il y a de plus en plus de chômeurs ; ce n'est pas en diminuant les sites et en faisant des
compressions de personnel, que Pôle emploi va être plus efficace. C'est vraiment regrettable !


bertier 22/12/2009 21:57


merci de ces informations. Savez-vous ce que ces pertes d'emplois représentent au regard du nombre d'emplois à Joinville ? Ce serait intéressant de pouvoir mettre ces chiffres en perspective, du
nombre d'emplois joinvillais et de son évolution sur plusieurs années.
Est-ce une banqueroute de l'activité économique de notre commune ou un fléchissement reflétant à notre niveau la crise financière ?
Ces questions pour mieux comprendre, sans affect.
Pierre


Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes