Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Guinguettes en péril

Publié par Benoit Willot sur 3 Juin 2008, 23:06pm

Catégories : #économie

Le site Internet du quotidien Le Monde dresse un tableau inquiétant des guinguettes en général, et de celles de Joinville-le-Pont en particulier.

L’article de Francis Gouge (03/06/2008) est intitulé « Chez Gégène, Mimi La Sardine, les guinguettes sont en péril ». En voici quelques extraits.

« Les guinguettes, derniers représentants de la tradition populaire parisienne, sont en danger. Dans leur berceau historique des boucles de la Marne, à l'est de la capitale, sur six guinguettes, deux ont déjà fermé : La Grenouillère, à La Varenne, et Le Petit Robinson, à Joinville (Val-de-Marne). Une troisième, Le Moulin Vert, tirera les rideaux fin septembre. Chez Gégène, la plus célèbre de toutes, aurait été menacée bien que sa direction s'en défende. En Seine-Saint-Denis, à Noisy-le-Grand, Mimi la Sardine a déposé son bilan.

« Les raisons de cette hécatombe sont d'abord structurelles. Jean-Yves Dupin, patron de l'Ile du Martin-pêcheur à Champigny, et président de l'association Culture guinguette, rappelle que l'activité est saisonnière, essentiellement de Pâques à la Toussaint. Il suffit alors d'un été pluvieux pour mettre les guinguettes en danger. "Deux fois nous avons failli disparaître", dit-il.

« Ensuite vient, selon lui, "la frilosité à investir dans l'authentique" de la part de certains patrons. Georges Nérin, conseiller général (UMP) de Joinville, assure que "les gens ne mettent pas la main à la poche." (…) A cela s'ajoutent les problèmes de voisinage. Ce sont des voisins, fatigués du bruit, qui ont empêché la réouverture de La Grenouillère (…) Les guinguettes ne font pas le poids face à la pression immobilière. C'est ainsi que le Moulin Vert pourrait laisser sa place à un projet d'habitations. Christian Favier, président (PCF) du conseil général du "94", pour lequel les guinguettes "tiennent une place importante dans la valorisation du territoire", ne cache pas son inquiétude.

« Pour faire face à ces difficultés, une trentaine d'établissements se sont regroupés dans Culture guinguette. (…) L'association a déposé l'appellation "guinguette de pays" dont la charte prévoit qu'il faut être situé au bord de l'eau (rivière, lac, mer), offrir une musique vivante, la possibilité de danser et de se restaurer avec des plats régionaux traditionnels.

« Tout espoir n'est pas perdu d'autant qu'elles bénéficient d'un fort succès d'estime et d'image auprès de ceux qui veulent renouer avec les plaisirs simples d'un certain art de vivre. (...) »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

orangeenavant 04/06/2008 14:48

Pour avoir déjeuné/diné dans certaines des guiguettes qui sont évoquées dans cet article, je dois dire que la nourriture y est bien souvent exécrable et disproportionnée par rapport au prix facturé.

Beau Danube 04/06/2008 14:07

C'est beau la défense de la culture mais qui de vous (de nous) est allé mangé chez Gégene les 6 derniers mois ? Car c'est de ça que meurent les guingettes.

jbs 04/06/2008 10:46

Trés juste.C'est d'ailleurs déjà le cas !Le gérant du bowling, plutôt dynamique et par ailleurs amateur de musique vivante (donc courageux...), programme, de temps en temps, des petits concerts qui lui causent déjà bien des soucis avec ses voisins.    

moustique 04/06/2008 09:46

et la meilleure idée qu'on a eu pour sauver les guinguettes, c'est de construire un lotissement à proximité. Les habitants ne tarderont sans doute pas à se plaindre des nuisances causées par les clients de chez Gégène ou du bowling, ...

Benoit Willot 04/06/2008 13:05


Remarquons que, contrairement à ce que je proposais, il a été refusé d'implanter des activités économiques sur ce site.


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents