Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 23:05

Le mouvement trotskiste d’Arlette Laguiller, a obtenu 79 élus, dans 60 communes lors des élections municipales de mars 2008, contre 33 élus lors des précédentes municipales en 2001.

C’est la participation de LO à des listes de gauche qui a permis cette progression, puisqu’on compte 55 conseillers municipaux issus de ces listes d’union, contre 14 venant de listes autonomes Lutte Ouvrière.

Dans le Val de Marne, Lutte Ouvrière a eu des élus à Alfortville, Ivry, Limeil-Brévannes, Thiais, Villejuif et Vitry.

Dans le département, Lutte Ouvrière avait présenté des listes à Arcueil, Choisy-le-Roi, Créteil, Le Kremlin-Bicêtre, Maisons-Alfort, Thiais, Villeneuve-Saint-Georges lors des élections municipales de 2008. Elles ont obtenu 1 975 voix, soit 2,4% des suffrages exprimés dans ces 7 communes, avec un maximum de 5,9% à Thiais, seule ville où elle a eu un élu sous ses couleurs, et un minimum de 1,6% à Arcueil.

À Alfortville, Ivry, Limeil-Brévannes, Villejuif et Vitry, Lutte Ouvrière avait rejoint dès le premier tour des listes de gauche. Elle a eu un élu dans chaque commune.

On remarquera qu’il n’y a qu’une seule femme (à Ivry) parmi les six élus de la formation trotskiste.

Avec ses six élus, Lutte Ouvrière arrive à égalité en nombre de siège avec une autre formation trotskiste, le Parti ouvrier indépendant (POI, ex-parti des travailleurs), qui a eu tous ses élus sur une seule liste à Boissy-Saint-Léger. Mais LO se place devant la troisième formation du mouvement trotskiste, la LCR, qui n’a recueilli que 5 élus, tous sur des listes autonomes. Il n'y avait pas de liste commune à ces deux organisations, contrairement à 2001.

Lutte Ouvrière est peu présente dans les Boucles de la Marne, et elle n’a pas présenté de candidats à Joinville-le-Pont.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Gauche
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes