Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Est parisien : l’Actep veut « densifier et intégrer »

Publié par Benoit Willot sur 23 Mars 2006, 00:00am

Catégories : #Île de France

Créée en 2000, l’Association des collectivités territoriales de l’Est Parisien (Actep) regroupe désormais 23 collectivités territoriales puisque la commune de Gournay sur Marne (Seine Saint Denis) a adhéré en février 2006: L’Actep rassemble donc 10 communes en Seine-Saint-Denis et 11 en Val-de-Marne et les deux Conseils généraux.

Elle vient de publier une contribution à la réflexion régionale sur le schéma directeur de l’Île de France (SDRIF).

L’Actep identifie « deux chantiers prioritaires » : l’implantation d’un lycée international, qui a aujourd’hui été décidé par la région et l’État sur un espace entre Noisy le Grand et Bry, et « la résolution du bouchon A4-A86 » qui détient aujourd’hui le record d’Europe en la matière. Elle a également souhaité « l’utilisation des deux leviers majeurs que sont le renforcement du maillage du territoire de transports en commun et le développement de l’offre de formation ». 

Sur le plan économique, l’Actep suggère la poursuite de la construction de bureaux dans mes quatre pôles tertiaires existants (Charenton, Noisy le Grand Mont d’Est, Val de Fontenay), de lancer de nouveaux programmes à Montreuil et Bagnolet et le développement de pôles secondaires autour des gares RER de Noisy-le-Sec, Joinville, Nogent, Le Perreux et Champigny. Au sein du pôle de compétitivité Cap Digital IMVN (filière image Internet multimédia) la participation des petites et très petites entreprises doit être favorisée en relation avec les établissements de recherche et de formation.

Le pôle touristique des Boucles de la Marne constitue un véritable atout, notamment pour la filière du tourisme fluvial. Il s’appuie sur des équipements existants et plusieurs projets : planète Eureka dédiée à la culture scientifique à Champigny ; maison de la Marne à Nogent-sur-Marne ; ports de plaisance à Joinville-le-Pont ; mise en valeur des guinguettes ; îles habitées ou espaces naturels à protéger.

Au sujet des infrastructures de transport, l’Actep souligne que « les projets inscrits au SDRIF de 1994 n’ont été que partiellement réalisés, et de nombreux chantiers demeurent inachevés, tant au niveau des infrastructures routières que des transports en commun ». La première priorité est donc que toutes les opérations inscrites au contrat de plan État – Région soient conduites à leur terme dans les meilleurs délais. Il s’agit notamment de l’aménagement du pont de Nogent et du prolongement du bus en site propre TVM jusqu’à Noisy-le-Grand

Sur l’autoroute, la contribution des élus de l’Est parisien considère que « afin de résoudre le problème du bouchon A4-A86 (que la mise en place d’une 5ème file temporaire ne saurait soulager que de manière transitoire), l’Actep soutient les projets de doublement de la traversée sous-fluviale, et de réalisation d’une nouvelle liaison autoroutière nord-sud au-delà de la Francilienne (A104) permettant l’évitement, par le trafic de transit lourd, de l’A86 et de l’A104 ».

La mise en place de nouvelles protections phoniques est également demandée le long de l’A86, de l’A4 entre Champigny-sur-Marne et la Porte de Bercy ou du RER A.

Les collectivités considèrent qu’il faut « densifier » l’Est parisien en y construisant 2.500 logements par an.

Télécharger la contribution de l’Actep : « l’Est parisien en action ».

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents