Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Risques liés aux anciennes carrières : fermeture d’espaces publics à Joinville

Publié par Benoit Willot sur 24 Mars 2006, 00:00am

Catégories : #environnement

Bien connus en théorie, les risques liés aux anciennes carrières qui truffent le sol des quartiers du Haut de Joinville sont souvent minimisés en pratique.

Mais ils se rappellent à nous régulièrement. La voie du RER avait subi, il y a quelques années, d’importants travaux de consolidation au dessus de l’avenue J-F. Kennedy. La semaine passée, le groupe Hippolyte Pinson (logements intermédiaires appartenant à l’Office municipal d’Hlm) a vu sa conduite d’évacuation d’eaux usées se rompre, envahissant un niveau de parking. Une dérivation provisoire est mise en place, en attente d’une réparation durable.

Suite à un contrôle, le terrain d’évolution extérieur du gymnase Pierre François a dû être fermé, juste à temps avant un effondrement. Il reste donc interdit d’utilisation.

Pour la réalisation de sondages on a dû fermer la cour des écoles Eugène Voisin (primaire) et Jean de La Fontaine (maternelle). Si des résultats corrects ont permis de rouvrir cette dernière, par contre l’école Eugène Voisin ne pourra plus utiliser ses espaces extérieurs pour les récréations. Un terrain provisoire va être aménagé sur une partie non utilisée de la place du 8 mai 1945 (place du marché) ; l’espace est tout en long et nécessite un déplacement non négligeable. La vie des élèves et des enseignants va donc être passablement compliquée.

Construits sur des pieux, les bâtiments ne sont pas menacés, pas plus que les espaces déjà consolidés ou remblayés (comme la place du 8 mai 1945). Mais les travaux de confortation coûteront cher.

Pour les propriétaires privés, commerces de la rue de Paris ou maisons de la villa Rousseau , par exemple, les dangers sont importants. Légalement, c’est à eux d’assumer tous les coûts (sondages, travaux éventuels) qui sont loin d’être négligeables ; par exemple, un sondage coûte plus de 1.000 euros et il faut en principe en faire un tous les 50 m² de terrain.

D’anciennes carrières ont été exploitées pratiquement sous tout le Haut de Joinville. La pression des terrains de recouvrement provoque la détérioration du toit de la carrière et de ses piliers donnant naissance des effondrements localisés encore appelés fontis.

Le site Internet Géos consacré aux Catacombes de Paris comporte une section présentant des photos et des plans des carrières de Joinville.

 

 

 

 

carte de circulation des carrières de Joinville-stade avant les injections

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents