Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 23:09

La Coordination Eau-Île de France (dont je suis membre) lance un appel aux usagers de l'eau de notre région pour qu’ils agissent en faveur d’une gestion publique de l'eau !

Depuis 1923, la CGE-Véolia gère l'eau en délégation privée, pour le compte du SEDIF qui regroupe 144 communes de la banlieue parisienne (plus de 4 millions d'habitants).

La revue « Que Choisir ? » a confirmé en 2008 ses études de 2006 et 2007. Elle et estime à 90 millions d'euros les bénéfices indus chaque année ! Le prix de l'eau est plus du double de ce qu'il devrait être. C'est la plus chère de France. Chaque ménage paie en moyenne 190 € par an.

Ces abus sont intolérables et cela doit changer à l'expiration du contrat en cours, fin 2010 ! Des associations et des élus refusent que l'eau, bien commun vital, soit considérée comme une marchandise, objet de spéculation.

De nombreux délégués nouvellement désignés au SEDIF n'acceptent plus de cautionner la délégation à Véolia. Le 15 mai 2008, pour la première fois, une importante minorité s'est clairement exprimée pour une gestion publique.

Le 25 septembre 2008, élus et bureaux d’étude examineront le choix du prochain mode de gestion.

Nous pouvons maintenant obtenir que soit constituée une régie publique de l’eau, avec ses propres personnels pour exercer l'intégralité des missions nécessaires à la fourniture d’une eau de qualité et bon marché pour tous.

À Paris, comme cela s’est déjà fait dans plusieurs grandes villes de province, la municipalité prépare le retour en gestion publique de l'eau à Paris, exigeons-la aussi en banlieue.

Avec les autres élus et militants de la Coordination Eau-Île de France, je vous propose donc de vous adresser au maire de Joinville, Olivier Dosne, et à nos délégués au sein du SEDIF pour qu’ils s’intéressent à la question. Les représentants de Joinville-le-Pont au sein du Syndicat des eaux d’Île de France (Sedif) sont Jean-Jacques Gressier, maire-adjoint, délégué titulaire, et Patrice Gentric, maire-adjoint, délégué suppléant.

Voici ce que nous proposons :

Recopiez ou imprimez le texte de la pétition ci-dessous ou ci-joint. N’oubliez pas de signer la lettre et d’y mettre votre nom. Puis, glissez le texte dans une bouteille.

Ensuite, déposez cette bouteille en mairie de Joinville entre le 13 et le 23 septembre 2008.

Eau-Île de France : contact : eau-idf@orange.fr

Informations : www.eauxglacees.com et www.acme-eau.org

UNE BOUTEILLE AU MAIRE !

 

-APPEL A METTRE DANS UNE BOUTEILLE ET A REMETTRE AU maire et AUX délégués au SEDIF ( Syndicat des eaux d' ILE-de-FRANCE )-

 

J’EXIGE QU'A DATER DE 2011 LA DISTRIBUTION  DE L'EAU DU SEDIF SOIT  EN GESTION PUBLIQUE ET NON DELEGUEE AU PRIVE!

 

 EN VUE DES ECHEANCHES DECISIVES DE L'AUTOMNE 2008, JE VEUX DES ENGAGEMENTS CLAIRS ET SUIVIS D'UN VOTE SANS AMBIGUITE POUR:

 

-         La mise en place d’une vraie régie publique,  sous contrôle des usagers et de leurs associations

 

-         Une réduction immédiate du prix de l'eau de 30% et à moyen terme de 50%

 

-         Une préservation rigoureuse de la ressource et la fin des gâchis dus aux  fuites

sur le réseau et aux tarifs préférentiels pour les gros consommateurs comme à Neuilly-sur-Seine.

 

-         Une tarification progressive, favorable aux plus démunis et à la préservation de la ressource.

 

 

NOM                   PRENOM                         VILLE                                      SIGNATURE

 

 

 

 

 

 

 

 

MESSAGE PERSONNEL : ________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

A L'INITIATIVE DE LA COORDINATION EAU ILE -DE-FRANCE 

 

 

Contact : eau-idf@orange.fr

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans environnement
commenter cet article

commentaires

olivier 15/09/2008 10:39

L'esu est un bien commun mais une baisse de prix ne doit pas favoriser une surconsommationpourquoi pas une exploitation en régie si une ville de 17000 habitants en a les moyens financiers et humains (les coûts ne seraient-ils pas supérieurs aux bénéfices engendrés par le contrat et payés par...le consommateur ?)Une alternative ne serait-elle pas de négocier strictement le contrat avec veolia , étant précisé que la mise en régie peut être une arme pour mieux négocier (un peu comme la négociation des villes avec decaux pour implanter des vélos : les conditions financières des contrats sont très différentes d'une ville à l'autre).

anonyme 11/09/2008 19:55

N'importe quoi. Le débat sur l'eau mérite mieux car il est bien plus complexe. La ville de Paris a repris en régie son eau potable certe mais a annoncé que le prix de l'eau de baisserait pas. Les études d'UFC sont partielles et partiales (certainement comme celle du SEDIF). Tous les spécialistes des contrats publics/privés vous le diront : la reprise en régie du service d'eau n'entraînerait pas necessairement de baisse du prix de l'eau. Par ailleurs les collectivités ont-elles les équipes techiques pour gérer le réseaux d'eau ? La régie ne se décrête pas, derrière il faut des hommes et des compétences que le privé a su développer.

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes