Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Les pharmaciens ont attrapé le virus de la colère

Publié par Benoit Willot sur 1 Avril 2006, 23:00pm

Catégories : #économie

Sous l’égide de M. Giot, pharmacien avenue Galliéni à Joinville, une « collectif de pharmaciens » s’est constitué, réunissant 8 officines de la rive gauche de Joinville et de Champigny.

Les professionnels de la santé ont adressé une lettre ouverte au maire de Joinville, Pierre Aubry (divers droite) et à son fils, Olivier Aubry , maire-adjoint au commerce. Datée du 5 février, ce courrier exprime leur « vif mécontentement » et leur « colère ».

Ils ont en effet découvert, accidentellement selon leur courrier, le 24 janvier l’existence d’un projet de parapharmacie avenue Galliéni (le grand axe du bas de Joinville, accès principal à Champigny).

Selon les 8 membres du collectif, la vente de produit de parapharmacie leur permettrait de « réduire les effets néfastes » de la politique de santé du gouvernement (baisse de remboursement et déremboursement, limitation des marges arrière, etc.). Ils considèrent que, dans ce contexte, l’ouverture d’un établissement spécialisé constituerait « un coup dur et une injustice ».

Les pharmaciens indiquent donc qu’ils s’opposent formellement à ce projet et demandent au maire et à son adjoint de respecter son engagement « de développer des activités et des commerces de proximité diversifiés et non de détruire ceux déjà existants ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pharmacienne en colÚre 12/03/2007 10:24

question à jerome Glachant commentaire numéro 2
qu'est ce qui vous fait dire que les marges de la pharmacie sont con fortables? renseignez vous d'abord avant de  colprter des idées recues vielles de plus de 30 ans.
une pharmacienne en colère

toto le héros 28/02/2007 12:16

Des pharmaciens vraiement en colère se battent pour que le médicament reste en officine.Allez voir www.pharmaciensencolere.fr

jerome glachant 08/04/2006 00:16

Je suis parfaitement en accord avec le commentaire précédent. Un peu de concurrence ne fera pas de mal à nos maheureux pharmaciens bligés de distribuer des génériques.Les voir évoquer les conséquences de la politique de santé est étonnant.  Le secteur de la pharmacie bénéficie d'une série de protection et de réglementation favorable, qui assure des rentes confortables. Je ne serai pas étonné que la Mairie accueille leur protestation de manière favorable. A suivre ! 

Un joinvillais... 03/04/2006 10:57

Ces messieurs-dames omettent de considérer le point de vue du client. Il est en effet bien souvent regrettable de constater que les produits OTC (vendus sans ordonnance) sont vendus plus chers en pharmacie qu’en parapharmacie. Par ailleurs, l’ordre des pharmaciens a confirmé récemment que l’activité de parapharmacie est complémentaire à celle de la pharmacie. Les « clients » vont volontiers dans une parapharmacie dans une dynamique de prévention, de bien-être et d’hygiène de vie… alors que la pharmacie reste plutôt liée aux soins. La "diversité" est toujours plus profitable aux consommateurs et, au final, dynamise le marché.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents