Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 23:03

Le 20 avril 1936, le tramway 108 faisait son dernier voyage entre Paris et le terminus de Champigny-sur-Marne.

Aux commandes de ce dernier tramway, le contrôleur s’appelle Amélie Trayaud (1883-1963). Résistante, membre du comité local de libération de Joinville-le-Pont, elle sera élue au conseil municipal à la Libération. En 1953, Amélie Trayaud sera brièvement maire de Joinville-le-Pont après la démission du communiste Robert Deloche, dont elle était la colistière.

Le tramway partait de la Porte de Vincennes, traversait le Bois de Vincennes, passait par Joinville–le–Pont avant de rejoindre Champigny. Il faisait partie du réseau de la Compagnie des tramways de l’est-parisien qui exploitait treize lignes, dont quatre passaient par Joinville. À l’origine, la ligne Vincennes-Champigny portait le numéro TE8. En 1921, elle prend sont nouveau nom avec l’absorption des compagnies locales au sein de la Société des transports en commun de la région parisienne (TCRP), qui elle-même fusionnera en 1948 avec la Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris pour constituer la RATP.

Les lignes 109 (Joinville–le–Pont – La Varenne), 110A et 110 B (Joinville–le–Pont – Saint Maur des Fossés) avaient fermé deux ans plus tôt, le 28 mai 1934.

La Ratp a conservé le nom des lignes de tramways pour baptiser les lignes de bus 108 et 110, qui empruntent partiellement les anciennes voies du tramway.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans histoire
commenter cet article

commentaires

jbs 20/04/2009 19:38

...surtout à Joinville-le-Pont, commune sacrifiée au "tout-bagnole" depuis des décennies...

Malika 20/04/2009 17:18

Merci monsieur Willot pour notre culture générale. Pourquoi ne pas étudier leur remise en service à l'heure où l'automobile fait rage et ou les déplacements doux seraient appréciés.Merci de votre réponse monsieu Willot

Benoit Willot 22/04/2009 21:52


Le Trans Val de Marne, s'il n'est pas un tramway, est déjà un net progrès sur les bus actuels. Son arrivée à Joinville serait tout à fait souhaitable, le plus vite possible.
Orbival, le projet de métro du conseil général, dont il se murmure qu'il pourrait avoir un soutien du gouvernement, serait évidemment un projet d'une ampleur encore plus forte.
Mais je n'oublie les études relativement récentes montrant l'intérêt qu'il y aurait à avoir un tramway du Bois de Vincennes.


Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes