Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Avenir du cinéma : la ville attend

Publié par Benoit Willot sur 21 Octobre 2008, 23:03pm

Catégories : #cinéma et jeux vidéo

La société cinématographique de Joinville-le-Pont GTC (tirage de films, groupe Éclair) a engagé une procédure sociale conduisant à la suppression de 41 postes et à des modifications de contrats de travail pour 26 autres personnes. Plus du tiers de l’effectif actuel est donc concerné.

Face à une restructuration sociale aussi importante, il me paraissait évident que la ville devait agir. C’est pourquoi, lors du conseil municipal du 29 septembre 2008, j’ai demandé quelle était la politique municipale.

La maison de l’emploi des Bords de Marne dont la commune est, d’après son cahier des charges (arrêté du 7 avril 2005) tenue « anticiper et d’accompagner les mutations économiques et les restructurations des territoires en développant la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences et en contribuant au maintien et à la création d’activités ». Il semble malgré tout qu’elle n’ait pour l’instant joué aucun rôle.

Quand aux perspectives du pôle audiovisuel et cinéma de Joinville elles semblent peu enthousiasmantes. Le maire a indiqué qu’à l’heure actuelle, les deux-tiers du site Charles Pathé (GTC, etc.) sont inoccupés. Une table ronde est envisagée, à l’initiative du sous-préfet.

Enfin, le maire, Olivier Dosne (Ump), s’il fait état des assurances de la direction de GTC quand au maintien d’une activité sur le site, n’a pas pris contact avec les représentants du personnel. Au moins trois Joinvillais figurent parmi les personnes qui vont perdre leur emploi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jj 22/10/2008 07:52

le maire est il aussi responsable de la crise mondiale ?plus sérieusement , pourquoi le maire devrait il rencontrer les représentants du personnel , il n'est pas l'employeur .

Benoit Willot 22/10/2008 23:30



Recevoir des gens inquiets pour leur avenir, c'est pourtant assez judicieux. C'est d'ailleurs ce qui se fait normalement dans un nombre d'endroits considérable de la part d'élus de tous bords.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents