Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


France / Italie : à vouloir aller trop vite…

Publié par Benoit Willot sur 10 Avril 2006, 22:26pm

Catégories : #politique

Bernard Castagnède, porte-parole du parti radical de gauche français (PRG) a été un des premiers à saluer, dès 15h39, lundi 10 avril, « le succès de la gauche aux élections législatives en Italie » qui, selon lui « a été rendu possible par l'organisation d'élections primaires, qui ont permis aux sympathisants des partis de gauche de désigner leur leader commun, Romano Prodi. »

Il en déduit que « pour gagner en 2007, la gauche française doit également se rassembler autour d'un candidat commun à l'élection présidentielle, celui, ou celle, que les sympathisants des partis de gauche auront librement choisi. Le PRG appelle à l'organisation d'élections primaires présidentielles à gauche et pour provoquer l'élan populaire qui seul permettra d'y parvenir, il invite tous les sympathisants de gauche à signer la pétition nationale pour des primaires a gauche, accessible sur le site www.petition-primaires-a-gauche.com/ » 

Prudemment, le communiqué en question ne figurait pas, lundi soir, sur le blogue du porte-parole du PRG. En effet, si Bernard Castagnède a été rapide à tirer les leçons du scrutin italiens, les scrutateurs ont, eux, été plus lents. Et la « victoire » annoncée en début d’après-midi est devenu défaite dans le courant de la soirée, puis quelque chose de bizarre dans la nuit, chacune des coalitions remportant une des deux chambres…

Mardi après-midi, Bernard Castagnède avait finalement raison : Prodi a gagné d'extrême justesse.

 Bernard Castagnède, ancien député européen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents