Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Trotskisme : éternel renouveau

Publié par Benoit Willot sur 23 Décembre 2008, 00:02am

Catégories : #Gauche

Une des surprises du 34ème congrès du Pcf qui se tient du 11 au 14 décembre à La Défense (Hauts de Seine), c’est l’apparition d’un courant trotskiste – plus de 80 ans après l’exclusion de l’Opposition de gauche du Pcf.

En effet, lors des votes des 29 et jeudi 30 octobre 2008 sur les trois textes en concurrence, la base commune, intitulée Vouloir un monde nouveau, le construire au quotidien, qui était présentée par le Conseil national et notamment par la secrétaire nationale Marie-George Buffet a recueilli 60,9% (66,6% dans le Val de Marne). Elle a été suivie par une opposition orthodoxe traditionnelle, celle de André Gérin, député-maire de Vénissieux (Rhône), et Jean-Jacques Karman, conseiller général de Seine Saint Denis, ancien maire-adjoint d’Aubervilliers qui, avec leur texte Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps, ont obtenu 24% des suffrages (22,7% dans le Val de Marne).

Mais la surprise venait du troisième texte, Renforcer le PCF, renouer avec le marxisme qui a été lancé Jérôme Métellus et Greg Oxley qui ont totalisé 15% des votes (11,2% dans le Val de Marne). Les deux militants parisiens sont en effet les animateurs d’un groupe baptisé La Riposte. Cette organisation est affiliée au mouvement trotskiste « Tendance marxiste internationale », une organisation présente dans une trentaine de pays. La spécialité de la Tendance marxiste internationale est précisément son entrisme à l’intérieur de formations politiques plus larges, comme le parti du peuple (PPI) de la famille Bhutto au Pakistan ou le parti des travailleurs du président Lula au Brésil. Parmi les activités majeures de cette formation, il faut citer la campagne de solidarité avec le Venezuela de Hugo Chavez.

Avec 5 419 personnes ayant soutenu son texte au sein du Pcf, La Riposte devient peut-être la principale organisation trotskiste française. En effet, la Lcr (en voie de se transformer en Nouveau parti anticapitaliste, Npa sous la conduite d’Olivier Besancenot) revendique 3 200 adhérents. Lutte ouvrière (la formation d’Arlette Laguiller) en a sans doute moins. Quant au parti ouvrier indépendant (POI, ex-parti des travailleurs), la formation « lambertiste » de Daniel Gluckstein et Gérard Schivardi, elle revendique plus de 10 000 membres, mais le chiffre paraît surévalué.

Le parti socialiste lui-même a souvent connu l’entrisme de militants venus de formations trotskistes ; Lionel Jospin fut ainsi envoyé en mission par le courant lambertiste, tandis que de nombreux dirigeants actuels sont aussi passé par l’une ou l’autre des organisations d’extrême gauche. Mais il n’y avait plus qu’un minuscule courant organisé à l’intérieur du Ps se revendiquant d’une filiation trotskiste : le groupe Militant. Il s’était rapproché de Marc Dolez, député du Nord, qui vient de quitter le Ps avec Jean-Luc Mélenchon (lui-même ancien trotskiste) pour fonder une nouvelle organisation, provisoirement intitulée La Gauche.

Malgré ses divisions, quasiment innombrables, le trotskisme français semble avoir encore de beaux jours.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents