Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 00:09

Les élections internes au parti de François Bayrou, le Mouvement démocrate (MoDem), ont eu lieu le 27 septembre 2008. Dans chaque département, il y avait trois scrutins : l’un pour la présidence collégiale départementale (5 membres), l’autre pour le conseil départemental (124 membres) ; le dernier pour la conférence nationale (99 sièges).

En ce qui concerne la présidence collégiale, il y a eu 518 votants et 515 suffrages exprimés. La liste conduite par Jean-Jacques Jégou, sénateur-maire du Plessis-Trévise, intitulée « Pour un MoDem fort et uni », a obtenu 78,3% des suffrages et 4 des 5 sièges. Jean-Jacques Jégou conserve la présidence, et il est accompagné de Judith Jerusalmi (Vitry-sur-Seine), Francis Pont (Vincennes) et Marie-Anne Kraft.

La liste 94 Horizon Démocrate conduite par François Vitse, conseiller municipal d’Alfortville a recueilli 21,7% et son leader occupe le dernier poste de vice-président.

Pour le conseil départemental, deux listes de même intitulé se présentaient également. 97 sièges sur les 124 attribués sont revenus à la liste « Pour un MoDem 94 fort et uni » conduite par Areski Oudjebour, conseiller municipal de Joinville-le-Pont. Sa liste a 77,7% des 516 suffrages exprimés pour autant de votants.

Les 27 sièges autres sont allés à la liste « 94 horizon démocrate » conduite par Nicole Martin, conseillère municipale de Saint Maurice. Elle avait fait un score de 23,3%.

Séverine de Compreignac, ancienne maire adjointe de Joinville-le-Pont et conseillère régionale d’Île de France, est membre de droit du bureau départemental constitué au sein du conseil.

Enfin pour la Conférence nationale, les 99 sièges attribués ont été attribués à la liste « Pour un MoDem 94 fort et uni » conduite par Isabelle Tréhou (Cachan).

 Areski Oudjebour, conseiller municipal de Joinville-le-Pont

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans élections
commenter cet article

commentaires

orangeenavant 24/11/2008 11:42

La perspective d'être privé des analyses éblouissantes d'Hortis est insupportable. Nous en remettrons-nous ? Etre privé de cet esprit de synthèse percutant, de cette subltilité, les mots me manquent...... Et qui seront les bienheureux qui auront droit aux prédictions politiques de notre Elisabeth Teyssier politique locale ?

Hortis 21/11/2008 22:19

bon , orange vraiment , vous parler de contestation mais que vous dis je depuis plusieurs commentaire : O.aubry est un opprtuniste de l'UMP et vous le confirmer encore dans votre dernier propos
cela sera aussi le dernier pour moi à votre encontre , l'ignorance de la politique locale devrait vous interroger plus que cela

orangeenavant 21/11/2008 14:12

J'invite les inconditionnels de l'UMP et ne notre maire, dotn Hortis est le plus bel exemple à se rendre sur le blog de Olivier Dosne. Les commentaires des internautes UMP à propos des élections internes à l'UMP dans le Val de Marne montrent qu'on est loin d'une cohésion totale. Et que les nouveaux élus de ce parti sont déjà contestés (notamment, Olivier Aubry) !!!!!!!! Mais Hortis, qui devine les choses à l'avance (c'est ce qu'il nous a expliqué à plusieurs reprises) l'avait certainement prévu !!!!

hortis 18/11/2008 15:49

c'est bien de confirmer mes dires , " je me mets en congé de l'UMP" confirme bien que l'on a suspendu un non suspensible la fausse suspension étant actée il a fallu attendre une très haute intervention pour lever cette derniére et surtout pour passer une engueulade à une fédération départementale dépassée et surtout responsable de la perte de nombreux cantons et villes dans le département au vu du choix de ses candidats de l'époque la reconstruction départementale est en route chère orange et ce n'est pas dans le marc de café

orangeenavant 18/11/2008 09:28

Hortis, voici ce qui figurait le 23 avril dernier sur le blog de Benoît Willot :Olivier Dosne, maire de Joinville-le-Pont, a précisé dans un entretien avec le quotidien Le Parisien (21/04/2008), son positionnement politique.
"Concernant sa formation politique d’origine, Olivier Dosne précise : « je ne reprendrai pas ma carte à l’Ump, je me mets en congé. Je n’ai toujours pas digéré la mascarade des investitures ». L’élu fait allusion au fait que l’Ump avait accordé son soutien à Olivier Aubry".Alors voilà. Moins de 6 mois après, notre nouveau maire est de nouveau à l'UMP. C'est amusant, parce que Hortis, si prompt à rappeler le passé des mandatures Aubry a curieusement oublié ces déclarations de matamore. Mais sa mémoire extrêmement sélective ne lui fait se souvenir que de ce qui peut lui permettre de tresser des lauriers à son héros joinvillais. Et puisque Hortis fait référence à l'orange, pour ma part, je dirais qu'il est aussi bleu en prédictions politiques que le bleu de l'UMP.

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes