Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Des emplois tremplin pour les créateurs

Publié par Benoit Willot sur 15 Décembre 2008, 00:02am

Catégories : #création d'entreprises

Dans le cadre de la réforme de son programme régional emplois-tremplin, le conseil régional d’Île de France a voté le 20 novembre 2008, sur la proposition de Jean-Paul Brunel, vice-président (Pcf) la création d’« emplois-tremplin créateurs ». Ils doivent soutenir « les créateurs d’entreprise à fort potentiel, issus des territoires prioritaires au titre de la politique de la ville » pour les faire bénéficier d’un « parcours sécurisé de création. »

Constatant un « fort désir d’entreprendre » chez les jeunes des zones urbaines sensibles (ZUS), le rapport du conseil régional remarque qu’il « se concrétise peu en création d’entreprises. »

La région voit ce nouveau dispositif comme une nouvelle étape dans la constitution de « école régionale de projets de création » en gestation après une expérimentation, notamment dans les Hauts de Seine. Ce concept comprend également la mise en place d’« agents de sensibilisation » et le lancement d’une convention d’affaires pour les entrepreneurs des quartiers, CréaRîF Quartiers.

Pour faciliter l’accès à des actions d’accompagnement et de formation, la région avait décidé en juin 2008 d’octroyer une bourse d’un montant de 400 € par mois pendant un semestre maximum. Mais cette aide individuelle apparaît insuffisante pour les porteurs de projets à fort potentiel économique et social qui nécessitent un accompagnement renforcé dans la durée.

Les emplois-tremplin créateurs seront soutenus dans le cadre des contrats d’appui au projet d’entreprise (CAPE), une disposition issue de la seconde loi sur l’initiative économique du 2 août 2005. Le CAPE est un contrat civil écrit, d’une durée maximale d’un an renouvelable deux fois, par lequel une société ou une association fournit à une personne physique un programme de préparation à la création ou à la reprise d’entreprise et à la gestion d’une activité économique. L’objet principal de ce contrat d’appui est donc d’accompagner un porteur de projet. Il est généralement mis en œuvre par des couveuses d’entrepreneur à l’essai, ainsi que par quelques coopératives.

La région Île de France octroiera une aide de 15 000 € pour une durée d’un an afin de permettre le versement d’indemnités au porteur de projet.

Pour bénéficier d’un « emploi-tremplin créateur », le porteur de projet devra être demandeur d’emploi, salarié à temps partiel ou bénéficiaire des minimas sociaux. Il devra en outre être issu des quartiers ou s’engager à y installer son entreprise et avoir été sélectionné au vu de son projet par une structure d’accompagnement à la création spécialisée. Celle-ci sera sélectionnée par appel à projet. Vingt postes sont envisagés.

Les projets de création d’entreprise soutenus devront être « innovants et à forts enjeux économiques et sociaux. »

En dehors de l’Île de France, la région Poitou-Charentes dispose déjà d’emploi-tremplins pour les créateurs d’entreprise avec ses « bourses tremplin pour l'emploi ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hortis 17/12/2008 00:40

la région avec HUCHON , le commentaire d'Olivier DOSNE sur son blog est consternant pour la gauche , surtout après vos interventions lors du DOB mr WILLOT , merci de nous préciser votre position sur la gestion de la région IDF .

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents