Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 21:05

L’ancien député et maire pendant 25 ans de Joinville-le-Pont, Pierre Aubry, qui fut aussi conseiller général du Val de Marne, avait souhaité déposer une gerbe au pied du monument aux morts à l’occasion du 90ème anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918 lors de la commémoration en cette année 2008.

Le protocole ne prévoit pas une telle démarche, mais rien ne l’interdit. Pierre Aubry s’est donc rapproché du maire Olivier Dosne, qui fut un de ses anciens colistiers, et lui a demandé d’inclure son geste dans la cérémonie. Mais l’actuel maire de Joinville-le-Pont n’a pas souhaité que son prédécesseur participe officiellement à la cérémonie.

Pierre Aubry a écrit, en date du 27 novembre 2008, une lettre aux associations d’anciens combattants pour les informer de la situation. Il en a transmis une copie aux élus du conseil municipal.

Rappelant « les liens amicaux » qui l’ont uni aux responsables des mouvements d’anciens combattants après avoir présidé pendant 25 ans de « nombreuses et émouvantes cérémonies », Pierre Aubry a indiqué qu’il partage leurs valeurs pour « transmettre la mémoire aux jeunes générations. »

Il s’est étonné que le maire actuel ne lui ait pas répondu, lorsqu’il a demandé à déposer sa gerbe, et se soit contenté de lui faire signifier un refus par sa directrice de cabinet.

Pierre Aubry considère que la célébration du 11 novembre devrait être une « des circonstances où la mesquinerie et l’absurdité n’ont pas de place », regrettant que ce ne fût pas le cas à Joinville.

Pierre Aubry est chevalier de la Légion d’honneur et de l’ordre national du mérite.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans vie locale
commenter cet article

commentaires

La Verité 02/02/2009 03:18

Il est vrai que Mr Aubry est un homme au dessus de tout soupçon et donc il peut se permettre de faire la moral et d'exploiter une date aussi importante que le 11 Novembre pour creer la Polemique . Demandez au associations d'anciens combattants ce qu'ils en ont pensés !!! Mr Aubry devrait avoir moins la confiance et faire profil bas !!!

Luc POIGNANT 22/12/2008 20:38

C'est un refus qui ne peut engendrer que de la méfiance par rapport à son auteur. Refuser d'un revers de la main un hommage à nos poilus est anti républicain et contraire aux valeurs fraternelles que nous devons enseigner à nos enfants. Il est des moments où l'on a honte de nos représentants! Mais la politique a des raisons parfois bien condamnables par la morale

ORANGEPOURJOINVILLE 08/12/2008 13:27

C'est effectivement assez mesquin, et Dieu sait que je ne suis pas un fan de Pierre Aubry. Mais cela dénote bien la mentalité de la nouvelle équipe municipale. Que tout cela est petit.

Sabine Pastré 08/12/2008 10:22

La mesquinerie et l'absurdité ne devraient jamais avoir de place.En tant que Joinvillaise et en tant qu'être humain, je suis attristée par la manière dont Pierre Aubry a été traité. Bien entendu, ce commentaire, personnel, n'engage que moi.Sabine Euverte-Pastré

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes