Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Le Capital des Mots : anti-ronron

Publié par Benoit Willot sur 16 Décembre 2008, 00:08am

Catégories : #littérature

La revue de poésie en ligne Le Capital des Mots poursuit son travail de diffusion en ligne de la poésie contemporaine. Dans l’éditorial du n°13, daté de janvier 2009, Éric Dubois, poète joinvillais, assure que « les poètes sont les derniers rebelles contre le consensus mou ». Il s’interroge sur le sens de son engagement littéraire et sur la relation de la poésie avec les lecteurs.

Éric Duboisestime que « le roman ronronne souvent mais la poésie peut court-circuiter, imploser, exploser ». Il analyse que parce que « la poésie n'est pas politiquement correcte » elle serait « condamnée à survivre cachée. »

C’est donc une défense de ce genre littéraire à laquelle nous invite Éric Dubois. Il affirme que « les poètes sont des laborantins de la langue » et nous propose des textes originaux.

Ainsi, Dominique Sorrente, le fondateur provençal du groupe du Scriptorium nous envoie son « Salut à vous, les incomparables ! » tandis que la guadeloupéenne Françoise Kourganoff Marignan, vice-présidente de l'Académie Littéraire de France et d'Outremer, nous assure que « l’obscurité s’enracine. »

Le Capital des Mots est publie depuis novembre 2007. Un beau cadeau de Noël (en ligne et gratuit)!

 Dominique Sorrente

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents