Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Nouveaux opérateurs la création d’entreprise

Publié par Benoit Willot sur 22 Décembre 2008, 00:02am

Catégories : #création d'entreprises

Dans le cadre de la réforme des aides d’État à la création et à la reprise d’entreprises un nouveau dispositif, baptisé nouvelle aide à la création d’entreprise (NACRE) est en cours de mise en place. Il va remplacer en partie l’aide aux chômeurs créateurs.

Divisé en trois phases, le dispositif NACRE prévoit un accompagnement du porteur de projet, un financement complémentaire des concours bancaires sous forme de prêt à taux zéro, et un suivi des jeunes entreprises.

Dans le Val de Marne (Île de France), huit organismes ont reçu un label, délivré par la Direction régionale du travail, de l’emploi et de la formation permanente (un service de l’État) et la Caisse des dépôts et consignations.

Pour la phase 1, qui correspond au montage et à la qualification du projet, d’une durée maximale de 4 mois (création) ou 6 mois (reprise), six opérateurs ont été retenus : deux cabinets d’experts comptables (BF Audit, Expertise et conseil de l’entreprise), une association locale (Espace pour Entreprendre), les organismes consulaires (Chambre de métiers et de l'artisanat et CCIP Val de Marne) ainsi qu’une Boutique de gestion : ADIL BG.

En ce qui concerne la phase 2, c'est-à-dire la structuration financière et le financement du projet, égalementd’une durée maximale de 4 mois (création) ou 6 mois (reprise), deux intervenants sont sélectionnés : l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie) et Seine Amont initiative – Val de Marne Actif, la structure qui porte une plateforme France initiative et le fonds territorial France active.

Enfin, les huit opérateurs des phases 1 et 2 sont retenus pour la phase 3, à savoir l’appui au démarrage et au développement, dont la durée est fixée à 3 ans.

Dans le cadre du nouveau dispositif, 20 000 créations d’entreprises sont prévues en 2009, dont 2500 en Île de France – un chiffre faible au regard du poids démographique et économique de la région.

L’État a prévu 40 millions d’euros pour l’accompagnement des porteurs de projets, tandis que la Caisse des dépôts a doté son fonds de prêts d’honneur de 100 millions d’euros.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents