Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Sans paroles

Publié par Benoit Willot sur 4 Janvier 2009, 00:07am

Catégories : #musique

Le site Paroles.net se présente comme « l’ABC de la chanson francophone » et proposait plus de 30.000 textes en français. Il était particulièrement consulté par tous les amoureux de la musique et de la poésie.

Aujourd’hui, la page d’accueil du site contient la mention suivant : « l'accès au contenu du site (les paroles) est suspendu par Ordonnance du Tribunal de Grande Instance de Toulon du 10 septembre 2008 à la requête de plusieurs éditeurs et de la CSDEM au vu des articles L122-4 et L335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle. Ordonnance reçue le 20 novembre 2008. »

Avec une précision cependant : « négociations en cours. »

La chanteuse Joinvillaise Marie Vota a été particulièrement touchée par cette fermeture et a envoyé au webmestre de Paroles.net le message suivant, datgé du 28 novembre 2008 : « Nous apprenons avec consternation la décision du TGI qui met fin à l'activité de votre site. C'est une grosse perte pour tous ceux qui aiment la chanson, ceux qui chantent, professionnels ou amateurs. Et une mesure de plus pour faire taire la voix qui chante. Je me disais : est-ce qu'on ne peut pas continuer avec les chansons libres d'éditeur ? Mais quoi qu'il en soit, le but de mon message était surtout de vous remercier pour le bonheur que vous nous avez donné pendant des années, celui de retrouver facilement les paroles de chansons que nous aimions. Bonheur qui reviendra peut-être un jour ? Il faut se battre pour. »

Au-delà de ce cas particuliers, on remarquera la multiplication des atteintes, graves, ou non, à la liberté d’expression, que connaît la France ces derniers mois.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anonyme 04/01/2009 10:51

Comme chacun sait, il est effectivement interdit de reproduire tout ou partie d’une composition musicale sans l’autorisateur de son auteur. Sachant que le site Paroles.net tirait des revenus de sa fréquentation par la mise en ligne de bannières publicitaires, il faisait un usage commercial d’un contenu qui ne lui appartenait pas. De plus, aucun pourcentage des revenus ainsi générés n’était reversé aux auteurs.

Anonyme 04/01/2009 10:50

«On ne fait pas cela pour embêter les gens, explique la CSDEM, interrogée par 20minutes.fr. Depuis quelques années, plusieurs éditeurs ont demandé au responsable de paroles.net - et ce, à maintes reprises depuis l'ouverture du site - de bien vouloir cesser ces agissements illicites, sans résultat. C'est dans ces conditions que 27 éditeurs et la Chambre Syndicale de l’Edition Musicale ont été contraints de saisir les juridictions compétentes pour faire assurer la défense de leurs droits et de ceux des créateurs des œuvres reproduites sur le site www.paroles.net. Les juges ont fait droit à leur demande et les décisions de justice rendues sont en cours d’exécution.» Plus de paroles en ligne alors? A cette question, la CSDEM et ses membres répondent que, «loin d'être opposés à l'exploitation des titres et des paroles des chansons, ils sont à la disposition de ceux qui entendent les exploiter, en toute légalité, c'est-à-dire avec l'autorisation préalable des éditeurs et paiement des redevances de droits d'auteur.»

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents