Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Mission locale : Wauquiez se met à l’eau

Publié par Benoit Willot sur 24 Janvier 2009, 14:15pm

Catégories : #Emploi

Rejoindre l’est parisien – et Le Perreux en l’occurrence – est manifestement, pour Laurent Wauquiez, secrétaire d’État chargé de l’emploi, une aventure : « J’arrive totalement trempé, des trombes d’eau me sont tombés dessus pendant le moto-taxi… »

Ce n’est pas un seul membre du gouvernement, mais bien deux qui ont osé braver les éléments, le 19 janvier 2009, pour visiter une mission locale (celle qui couvre également Joinville-le-Pont) car il était accompagné de Martin Hirsch, nouveau Haut-commissaire à la jeunesse.

Le Perreux, commune dont le député-maire est l’Ump Gilles Carrez n’est évidemment pas la ville symbole des problèmes de jeunes, mais ne poussons pas trop loin l’aventurisme.

Dans un entretien filmé sur le site l’Express.fr  (21/10/2008), Laurent Wauquiez s’interrogeait : « On met de l’argent sur les missions locales Je sais pas, j’ai pas de retour qui m’est fait sur ‘est-ce que ça aide vraiment les jeunes ou non ?’ » Sa visite au Perreux lui a, je l’espère, fourni un début de réponse.

La mission locale des Bords de Marne est, selon Laurent Wuaquiez, « une mission locale exemplaire, une des toutes premières,  créée en 1990, et qui a sur son territoire (sur cinq communes) 22 000 jeunes de 16 à 25 ans. La mission locale traite de tout type de sujets liés aux jeunes (logement, transport, culture), mais comme le dit son directeur, l’emploi est au centre de tout, c’est lui qui permet une pleine intégration dans la société ». En fait, la mission locale couvre six communes (Bry-sur-Marne, Chennevières-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Joinville-le-Pont, Le Perreux-sur-Marne et Nogent-sur-Marne). Son directeur est Moncef Jendoubi, par ailleurs premier adjoint (Ps) au maire de Boissy Saint-Léger (Val de Marne).

Les ministres ont parlé avec le personnel de la mission locale et les jeunes bénéficiaires. « Je ne me lasse jamais de cet exercice : l’emploi, ce ne sont pas des chiffres, c’est avant tout des histoires humaines, des parcours, des réussites et des échecs dont il faut se relever, et une heure d’échange ça vaut tous les dossiers du monde. »

Il évoque ensuite une jeune fille « qu’un groupement d’entreprise accompagne dans son projet lié à l’alimentation des français d’origine africaine, qui remercie ceux qui l’ont aidé à avoir l’opportunité de se projeter dans l’avenir grâce à une formation ». Laurent Wauquiez fait sans doute référence au « groupement de créateurs », mis en place par la mission locale des Bords de Marne (à l’image du premier groupement, né dans celle de Sénart, Seine et Marne) et qui est aujourd’hui élargi à toutes les missions locales du Val de Marne.

Laurent Wauquiez entend des jeunes qui assurent que « la mobilité est un problème, que c’est déjà assez compliqué de trouver un job, on peut pas accepter de passer à côté d’un travail qui nous conviendrait car on n’a pas les moyens de se payer le permis ». Cela le conforte dans sa décision de « doubler les aides à la mobilité dispensés par Pôle emploi. »

Le secrétaire d’État assure qu’il va mener avec Martin Hirsch « un véritable travail d’équipe » sur l’emploi des jeunes. « On sait tous que la crise menace avant tout les plus fragiles, je pense en particulier aux 120 000 jeunes qui sortent sans qualification du système scolaire ». Il estime que ce que le nouveau Haut commissaire à la jeunesse va pouvoir apporter, c’est « de la cohérence entre différentes dimension, rapprocher l’emploi des problématiques liées à l’éducation, le logement, etc. »

L’objet même des missions locales, en quelque sorte. Des structures efficaces, mais menacées par différentes initiatives du gouvernement, qui remettent en cause leurs missions au profit de groupes privés, comme avec le contrat d’autonomie pour les jeunes des quartiers, qui leur a été retiré pour être confié, dans le Val de Marne, au groupe australien Ingéus.

 L’équipe de la mission locale des Bords de Marne (Moncef Jendoubi, directeur, est à gauche)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents