Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 08:46

Le 5 décembre 2008, le préfet de la région Ile de France déclarait à l’Afp que « la suppression des trois départements de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) était une idée qui n’est pas écartée ». L’hypothèse n’est tellement pas abandonnée, qu’elle a été reprise par plusieurs membres de la commission Balladur, par l’Ump, par des ministres, etc.

Christian Favier, président du conseil général du Val-de-Marne, s’est par contre déclaré « surpris » le 5 décembre 2008, n’ayant « été informé ni même consulté sur un tel avis ». Pour lui, « au moment où la crise sociale s’étend, le Conseil général, par les actions de solidarité et de développement qu’il déploie entend plus que jamais contribuer à protéger tous les Val-de-Marnais. »

Il se demande si c’est cela que l’État « veut rayer d’un trait de plume ? » Pour l’élu communiste, « les électeurs se sont prononcés démocratiquement en mars [2008]. Ils ont très largement renforcé la majorité de gauche qui dirige le Val-de-Marne. »

Pour le président de l’assemblée départementale, « le principal frein à la croissance c’est le recul depuis de nombreuses années de l’Etat, ses financements très insuffisants, les dettes qu’il a accumulées envers les collectivités locales. »

Pour lui, ce n’est pas dans la fusion qu’est la solution : « ces dernières années de nouvelles relations de partenariat se sont nouées avec la capitale, avec la région, des projets avancent se concrétisent à l’échelle métropolitaine. La banlieue bouge et nos territoires sont devenus des espaces attractifs, dynamiques, vecteurs de réussite. L’action des conseils généraux y est pour beaucoup. »

Christian Favier considère qu’il « serait absurde de revenir 40 ans en arrière à l’époque du district de la Seine dirigé par un préfet tout puissant. Ce serait un véritable coup d’Etat contre la décentralisation et contre la démocratie. »

Si la position du chef du département du Val de Marne est soutenue pas les autres présidents de conseils généraux et par de nombreux élus d’Île de France, elle ne fait cependant pas l’unanimité à gauche. L’ancien premier ministre socialiste, Pierre Mauroy, comme l’ancien ministre de l’intérieur et président du Mouvement républicain et citoyen, le sénateur du Territoire de Belfort, Jean-Pierre Chevènement, se sont tous deux déclarés en faveur d’une fusion des quatre départements de la petite couronne parisienne (Paris, Hauts de Seine, Seine Saint-Denis, Val de Marne).
 Christian Favier à Joinville, 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Val de Marne
commenter cet article

commentaires

Sabine Euverte-Pastré 27/01/2009 10:08

Je suis évidemment à 100% d'accord avec Favier. Cette fusion serait un réel recul démocratique et pour le Val de Marne, une perte d'identité essentielle. Tous ceux qui la préconisent, dont Mauroy et Chevènement, connaissent-ils le Val de Marne? Cela est bien entendu une opinion personnelle qui n'engage que moi.Sabine Euverte-Pastré.

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes