Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Comité environnement rabougri

Publié par Benoit Willot sur 5 Février 2009, 00:05am

Catégories : #environnement

Le conseil municipal de Joinville-le-Pont a décidé, le 3 février 2009, de créer un Comité consultatif environnement.

Il est composé d’élus du conseil municipal de la ville et de représentants d’associations joinvillaises. Ses membres « seront appelés à se prononcer sur des questions environnementales relevant de la compétence de la Ville de Joinville-le-Pont. »

Par courrier du 14 octobre 2008, le maire m’a consulté au sujet de la création de cet organisme, m’invitant à lui transmettre « une liste des associations ayant une vocation générale en matière de défense de l’environnement ou contribuant à la défense de l’environnement sur un ou des quartiers de la ville. »

J’ai donc suggéré que puissent rentrer dans ce comité les associations suivantes :

  • Amicales de locataires de la Confédération nationale du logement, président André Dunet ;
  • Association de défense du quartier des Canadiens, présidente Esther Chouraki ;
  • Association des usagers du port de plaisance, président : Olivier Lebaillif ;
  • Association Européenne Eco-Environnementale, président : Pascal Benveniste ;
  • Association Palissy Petit Parc (A3P), président : Michel Castel ;
  • Association pour la Sauvegarde de l’Environnement de Polangis et du quai de la Marne (ASEP), président : Michel Riousset ;
  • Comité de l’île Fanac, président : Philippe Klein ;
  • Joinvillage, présidente : Sabine Euverte-Pastré ;
  • Joinville écologie, présidente : Anne Meunier ;
  • Joinville Rive Droite, présidente : Isabelle Rebeix ;
  • Tous ensemble à Égalité, président : Philippe Pluquin.

Ces onze associations me semblaient répondre aux critères et avoir leur place dans une telle instance de concertation. Cependant, le maire a décidé de ne pas tenir compte de ma proposition (pourquoi m’avait-il consulté alors ?) et de ne garder que quatre associations : l’Association Européenne Eco-Environnementale, l’ASEP, A3P et Joinville écologie.

Plusieurs des sept autres associations avaient pourtant manifesté leur désir de participer aux travaux dudit comité.

C’est le cas, par exemple de l’association Joinvillage. L’association a fait part, dès le mois d’octobre, de son intérêt par participer au comité.

Elle rappelle qu’elle a été au premier rang lors de la concertation environnementale autour de l'A4-A86 en 2006 et 2007. Depuis, Joinvillage s’est mobilisée sur le plan de circulation de Polangis, le projet de Passerelle des guinguettes, mais également les antennes-relais et toutes les concertations territoriales autour de l’eau.

Joinvillage trouve « invraisemblable et anti-démocratique » de n’avoir été ni informée, ni conviée à participer au comité,

Au cours du conseil municipal, les élus de gauche de la liste Joinville en mouvement se sont prononcés contre l’exclusion du nouveau comité des associations qui souhaitaient y participer.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

joinvillais bien sur 06/02/2009 19:27

Voilà une bonne question à laquelle vos devez répondre : si ce comité est rabougri et bidon, pourquoi y siégez vous ?

Benoit Willot 07/02/2009 23:46


C'est effectivement une bonne question. J'y répondrai donc, en temps et en heure.


jj 06/02/2009 16:59

j'étais dans la salle du conseil mardi 3 fevrier dernier , vous dites "bidon" , quand le maire vous a écouté naturellement votre opposition au budget proposé , puis vous a demandé à l'ensemble de la minorité vos contre propositions ainsi que vos estimations et propositions financières , il y a eu un grand blanc !!! rien , alors permettez moi de vous dire que si on peu parler de bidon vous en faites parti et d'ailleurs pourquoi acceptez vous de siéger dans cette commission extramunicipale si vous la trouvez    bidon ?

joinvillais bien sûr 05/02/2009 19:10

Je peux comprendre le désarroi de certaines associations écartées de cette comission mais soyons réalistes, un groupe de travail qui aurait réuni une vingtaine de personne n'a aucune chance d'être efficace.

Benoit Willot 05/02/2009 23:49



c'est toujours efficace d'écouter ceux qui ont quelque chose à dire, surtout si on veur les entendre. Si on ne veut rien voir, rien écouter, à quoi bon faire un comité bidon?



sofia 05/02/2009 11:22

ne reste-t-il que les associations les moins connotées "à gauche", donc les moins dérangeantes pour la municipalité ?

Benoit Willot 05/02/2009 23:50


Il faut croire, en effet que certains dérangeaient - pas forcément seulement des gens de gauche, d'ailleurs.


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents