Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 00:03

Dans un texte intitulé « Opposition, oui, obstruction, non ! A Joinville, on n’a vraiment pas l’opposition qu’on mérite… » et publié sur son blog, le maire de Joinville-le-Pont, Olivier Dosne, mène une attaque au pas de charge contre tous ceux qui ont le front de ne pas accepter sa conception de ce que doit être le rôle d’une opposition.

Revenons sur les faits.

En octobre 2008, la majorité municipale propose de constituer un « comité consultatif environnement ». Il est alors proposé qu’une seule association joinvillaise en devienne membre (Joinville écologie, en l’occurrence). Lorsque ce projet est évoqué en commission municipale, je fais remarquer combien c’est réducteur. Je fais part de mon souhait d’appuyer la création d’une telle instance, à condition que des modifications soient apportées.

On me demande alors, par écrit, d’indiquer quelles sont, à Joinville, les « associations ayant une vocation générale en matière de défense de l’environnement ou contribuant à la défense de l’environnement. »

Ce que je fais dans un courrier du 28 octobre. Je suggère de demander aux onze associations qui ont déjà participé à des actions concernant l’environnement à Joinville-le-Pont si elles souhaitent participer audit comité. Je fournis même la liste précise : les amicales de locataires de la Confédération nationale du logement, l’association de défense du quartier des Canadiens, l’association des usagers du port de plaisance, le Comité de l’île Fanac, Joinvillage, Joinville Rive Droite et Tous ensemble à Égalité, l’Association pour la Sauvegarde de l’Environnement de Polangis et du quai de la Marne (ASEP), l’Association Palissy Petit Parc (A3P), Joinville écologie et l’association Européenne Eco-Environnementale.

Par courrier en date du 2 décembre 2008, le maire m’indique : « J’ai souhaité tenir compte des remarques constructives que le groupe Joinville en mouvement a bien voulu me communiquer. » Quelle n’est pas ma surprise, donc de constater, lors de la présentation du projet fin janvier 2009… que, bien au contraire, on a fait fi de mes propositions.

En commission le 26 janvier 2009, je demande que la position municipale soit revue, notamment parce que la plupart des associations proposées, qui pour plusieurs d’entre elles avaient fait acte de candidature, ne sont pas retenues dans la liste finale. On me répond que ces associations ne sont « ni compétentes, ni représentatives ».

Au cours du conseil municipal, je propose qu’on laisse s’exprimer les associations présentes qui avaient fait acte de candidature. Le maire refuse, et son adjoint, Patrice Gentric, explique que la sélection des membres est un « choix politique ». Seule, la majorité municipale vote la constitution d’un comité croupion, dans lequel aucune place ne sera donc faite à certains des acteurs les plus actifs dans les débats environnementaux de ces dernières années à Joinville.

Rappelons les : lors du débat sur l’aménagement au tronc commun des autoroutes A4 et A86, ce sont les militants de Joinvillage et de Joinville Rive Droite qui ont été, avec l’ASEP, les plus actifs pour défendre l’environnement de la commune.

Lors des actions et débat concernant le Plan de protection contre le risque d’inondation, à participer au comité le Comité de l’île Fanac a été en pointe.

L’aménagement des rives de Marne et du port a vu l’association des usagers du port de plaisance venir apporter ses points de vue et ses propositions.

Dans toutes les concertations avant les réhabilitations des immeubles de logements sociaux, qui ont de forts impacts sur la consommation d’énergie, les amicales de locataires et Tous ensemble à Égalité se sont trouvées être les seules associations actives.

Toutes ces associations ont participé aux débats autour du plan local d’urbanisme, parfois de manière très active, et plusieurs d’entre elles ont été très mobilisées sur les consultations concernant la création de la Zac des hauts de Joinville.

Ce sont toutes ces associations, qui regroupent des centaines de Joinvillais, dont le vice-président du comité consultatif environnement, l’ancien élu écologiste Michel Laval, a dit, lors de la première séance le 12 février, qu’elles n’avaient « pour la plupart, rien fait pour l’environnement. »

À la demande d’un maire adjoint, Patrice Gentric, j’avais pourtant répété le 9 février 2009 que j’étais prêt à travailler au sein du comité environnement à deux conditions : que l’on cesse d’humilier publiquement les associations joinvillaises, et que l’on fasse en sorte que ce comité soit vraiment consultatif. Comme on me l’a refusé, j’ai donc décidé de m’en retirer.

Mais revenons donc sur les arguments du maire dans son article.

Obstruction ? Nous n’empêchons pas ce pseudo-comité consultatif de fonctionner. Évidemment, il a perdu toute légitimité…

La taille du comité : c’est le seul argument avancé pour l’exclusion des associations. On ne saurait bien travailler si l’on est plus d’une dizaine. Cette ridicule plaisanterie n’explique évidemment pas pourquoi il fallait nécessairement qu’une seule association ait deux représentants (Joinville écologie).

La minorité ? Le maire dit que « par souci démocratique », il a souhaité « associer aux travaux du comité consultatif environnement ». Rappelons que les deux listes d’opposition au conseil municipal ont obtenu au total plus de 60% des voix. Curieuse conception donc de la majorité et de la minorité.

Il y a ensuite dans le texte du maire un curieux lapsus : « au cas où la majorité réussirait dans les missions et les objectifs qu’elle s’est donnés ? » La question se pose en effet, car pour l’instant la majorité, n’a rien fait si ce n’est détruire des services publics (centre d’hébergement d’urgence, service de prévention santé, service municipal de l’emploi).

Plus loin, le maire écrit bizarrement : « nous avons assisté hier soir, lors de la première séance du comité consultatif environnement à un débat d’un niveau affligeant et à des justifications politico-lamentables ». Le « nous » est d’autant plus étrange qu’Olivier Dosne (signataire de l’article) n’était pas présent lors de la séance du comité ; mais peut-être n’est-il pas le rédacteur de l’article en question.

Ensuite Dosne écrit : « ’ai noté avec intérêt le rapprochement évident » entre le Parti Socialiste et le MoDem. Est-il anormal que des formations démocratiques puissent se retrouver pour défendre une conception de la démocratie locale qui soit ouverte à tous ?

Au fond, Olivier Dosne veut une opposition qui ne s’oppose pas, qui ne propose rien, qui se tait et qui se contente d’être un faire valoir.

Effectivement, Joinville mérite mieux. Il est grand temps que la majorité municipale comprenne qu’il y a certes encore de la place pour un dialogue. Mais il faut pour cela abandonner ces méthodes autoritaires, arrogantes et méprisantes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans conseil municipal
commenter cet article

commentaires

Jeanne 19/02/2009 10:17

Alain Mestre qui est membre du Comité en question n'était-il pas le candidat du parti "Les Verts" aux cantonales ? Pas vraiment un parti de droite non ?

liliane 19/02/2009 08:19

Bonjour tout le mondeAlors vraiment quelle image vous donnez à travers vos interventions lamentables tous autant que vous êtesCe blog mérite mieux!!! Si vous vous contentiez d'avancer vos idées sur un sujet, plutôt que sur des personnes?Finalement, ce texte n'est que l'explicaton par Monsieur Willot des raisons de sa décision et des commentaires du texte de Monsieur Dosne qui ne lui semble pas être le reflet de la vérité.Vos commentaires à vous tous, c'est il était une fois dans l'ouest par pseudo interposés.Je ne sais pas si vous êtes membres des assoc en question, mais si vous mettez autant de zèle à travailler qu'à vous manquer de respect, ouf!!!!les propositions vont être denses....et tant mieux pour notre santé ....mais tant pis pour nos impôts!!Bonne journéee à tous.  

écolorigolo 18/02/2009 18:40

Nous savons bien, depuis mars dernier, que l'Ingénieur (comme il se plait à le rappeler de temps en temps...), a fait une bonne petite courte échelle à la liste d'Olivier Dosne.En clair, l'ascenseur devait être renvoyé.On attendait...Le Comité Consultatif est une première manifestation de remerciement.Mais m'est avis que ça ne devrait pas s'arrêter là...L'Ingénieur mérite mieux quand même.Donc, oui, tout ça relève de "choix politiques" et de basses tambouilles.Et puis, c'est sûr, à Joinville, les écolos ne sont pas de dangereux gauchistes ;-)Ouf !

ORANGEPOURJOINVILLE 18/02/2009 16:26

Ah, nous avons maintenant Marjo, soeur jumelle ou frère jumeau de Geneviève. Et puisque la France ne nous attend pas pour essayer de résoudre les vrais problèmes d'aujourd'hui, comme vous dites, elle attend Sarkozy depuis près de deux ans, mais en vain. Une illustration ? La gestion de la situation en Guadeloupe. Ca, on peut dire que c'est efficace !!!!! Et puisque vous parlez de commentaires qui sont toujours faits par les mêmes, allez voir le blog de Dosne : une ou deux personnes seulement réagissent, dont Benoit Cottet, conseiller municipal de la majorité. Ca, on peut dire que c'est de la diversité !!!!  

Marjo 18/02/2009 16:03

Ah ah ah, mais c'est l'hôpital qui se moque de la charité. Ok il y a plus de commentaires sur ce blog mais TOUJOURS par les mêmes.. vous ne l'avez pas remarqué : vous ne vous parlez qu'à vous-même ! Et au lieu de déblatérer sur tout et n'importe quoi et surtout n'importe quoi, pourquoi l'opposition ne cherche jamais à construire ? c'est la spécialité de la gauche ca : s'opposer à tout tout le temps...merci pour la construction. Heureusement que la France ne vous attend pas pour résoudre les vrais problèmes que l'on a aujourd'hui.

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes