Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 00:05

Areski Oudjebour, conseiller municipal MoDem de Joinville-le-Pont, a été mis en cause par Olivier Dosne, le maire Ump de la commune, sur son blog personnel dans un article où il m’attaquait aussi ouvertement intitulé : « Opposition, oui, obstruction, non ! A Joinville, on n’a vraiment pas l’opposition qu’on mérite… ».

Areski Oudjebour aurait voulu répondre sur le site d’Olivier Dosne, mais ce n’est semble-t-il pas possible. Donc, il m’a demandé de bien vouloir héberger sa réponse. Ce que je fais volontiers.

Vous l’avez remarqué, sur « Joinville-le-Pont au jour le jour », on accueille volontiers l’expression des autres, même si tous les arguments ne me font pas plaisir.

À lire aussi, l’intéressant article que le quotidien Le Parisien (20/02/2009) a consacré à ce sujet sous le titre : « friction entre le maire et l’opposition ».

Voici donc la réponse d’Areski Oudjebour à l’article d’Olivier Dosne :

« Le piège est si gros que nous ne nous laisserons pas prendre

« On ne peut pas, sous prétexte qu'il est impossible de tout faire en un jour, ne rien faire du tout. La responsabilité de chacun implique deux actes : vouloir savoir et oser dire… »” (Abbé Pierre).

« Le développement durable doit être l'affaire de tous, c'est pourquoi je me suis immédiatement réjouis de la création d'une commission de l'environnement extra municipale. Cette commission devait être un espace de dialogue entre les citoyens, les associations et les élus. Son rôle devait être de faire des propositions et d'élaborer des projets d'intérêt environnemental, mais aussi d'amender des projets d'ordre général afin qu'ils soient compatibles avec les nécessités d'un développement durable à Joinville. Mais le maire et sa majorité municipale en ont décidé autrement notamment en réduisant ce sujet essentiel à de la cuisine politicienne après ma décision de ne pas siéger à cette commission où Monsieur Olivier Dosne était par ailleurs absent.

« J’aurais approuvé sans réserve l’orientation donnée par Olivier Dosne, d’aucuns en auraient tiré la conclusion (hâtive !) que le MoDem se rapprochait de la majorité municipale.

« A l’inverse, ne pas adhérer inconditionnellement au dessein du maire fait de moi un rallié au parti socialiste comme le prétend Olivier Dosne sur son blog.

« Je me réserve le droit dans le futur de faire remarquer au maire que certaines de ses orientations pourraient être interprétées comme autant de ralliement avec d’autres partis.

« Olivier Dosne, avant d’avancer des accusations visant à discréditer vos interlocuteurs, essayez de comprendre ce qu’ils ont à vous dire.

« Pour en revenir sur le fond de cette affaire, ma prise de position reflète ma préoccupation de voir que du fait d’un choix politique de la majorité actuelle, la constitution de la commission était restrictive et excluait de véritables acteurs crédibles en matière de lutte pour la protection de l’environnement et du cadre de vie.

« Je ne demanderai jamais que toutes les associations joinvillaises soient représentées mais pourquoi attribuer deux sièges à Joinville Ecologie et ne pas proposer à d’autres également représentatives comme, Joinville Rive Droite, l’association de défense du quartier des Canadiens, Joinvillage, l’association des usagers du port de plaisance, le Comité de l’île Fanac, en plus de celles qui ont été choisies, tout à fait légitimes, l’Association pour la Sauvegarde de l’Environnement de Polangis et du quai de la Marne (ASEP), l’Association Palissy Petit Parc (A3P), Joinville écologie et l’association Européenne Eco-Environnementale

« Ont-elles déméritées dans leur engagement ?

« Ne sont elles pas impliquées et compétentes dans cette noble cause?

« Alors peut-on en toute confiance rejoindre une telle commission si dès le départ une chape politique ne permet pas d’instaurer le climat serein nécessaire à un travail de qualité?

« Je vous rejoins (de quoi vais-je encore être accusé ?), dans votre souhait d’éviter une commission bla-bla; mais pour que le travail soit fructueux ne négligez pas ceux qui peuvent vous apporter une autre vision que la vôtre.

« Alors arrêtons de polémiquer et mettons nous au travail.

« Monsieur le maire, vous vous dévoilez : votre seule politique est de créer du conflit imaginaire avec votre opposition. N’oubliez pas que vous ne représentez que 40,5 % des Joinvillais et que les 60% restant ne vous ont pas signé un chèque en blanc. »

 

 Areski Oudjebour, conseiller municipal de Joinville-le-Pont (MoDem)

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans conseil municipal
commenter cet article

commentaires

un écologiste indépendant 28/02/2009 20:19

JOINVILLE écologie ou plutôt laval est devenu SARKOGM?Il faut vous remettre au vert.Quel discrédit.

Régis 26/02/2009 17:58

Bonsoir à toutes et à tous,Je tenais simplement à dire que Joinville écologie en premier chef Michel Laval s'est maintenant clairement rapprochée de Monsieur Dosne pour certainement réchauffer leur appétit politique dans un climat tempéré et dire que je l'ai soutenu aux dernières municipales. Je suis abasourdie.A bientôt.

un ex votant déçu de M.Laval 25/02/2009 15:20

Quand je pense à Michel Laval et son discours moralisateur pendant la campagne. Pas de compromis, ni compromissions avec les différents partis politiques, les écologistes de Joinville entendent rester et resteront indépendants. Tout cela n'est que fantaisie mais surtout quelle crédibilité accordée maintenant à Joinville écologie? aucune malheureusement ! tant que M.Laval sera le commandeur.

Un habitant de polangis 24/02/2009 21:58

Je découvre les échanges sur cet article et pose la question de savoir si le l'ensemble des adhérents de Joinvile écologie qui se targue d'être apolitique suive  leur chef Michel Laval dans cette aventure avec la majorité municipale. En tout cas, je n'ai plus confiance en cette association soit disant ni droite, ni gauche.

Florent 24/02/2009 15:36

Cette nouvelle majorité abandonne très concrètement les fondamentaux d'une bonne gestion de l'action publique et cède à une solution de facilité. C'est malheureusement encore une fois toute l'action politique qui est mise à mal par l'inconséquence et l'incompétence de certaines personnes.

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes