Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 00:04

Le journal du parti socialiste à Joinville-le-Pont, baptisé « Joinville socialiste » avait une longue histoire, mais une maquette parfois plutôt terne et une parution irrégulière.

La section socialiste, dont André Maizener est le premier secrétaire, a donc décidé de faire un changement complet de maquette, et en profite pour rénover son titre. « Joinville rive gauche » paraît donc, pour la première fois en février 2009. C’est un nouvel effort pour doter le Ps de Joinville d’un outil de communication réactif et attractif, après la mise en ligne, en décembre 2008, du site internet www.psjoinville.org.

Le nouveau journal, distribué dans les boîtes aux lettres et sur les marchés fin février, s’affiche donc « face aux silences du maire » de Joinville-le-Pont, Olivier Dosne (Ump), « déterminé à peser sur les débats politiques en cours et à venir. »

Au sommaire du numéro, on lira d’abord un appel pour les sans-abris qui sont « dehors par -9° C ». Joinville rive gauche remarque que plusieurs centaines de personnes, à Joinville, « ont certes « droit » à un logement mais n’y avaient toujours pas accès. » Le journal remarque que la loi sur le droit au logement impose à la commune de d’avoir un centre d’hébergement ouvert toute l’année.

Joinville rive gauche s’intéresse ensuite à la rénovation des Hauts-de-Joinville estimant qu’elle « a constitué un enjeu de l’élection du maire actuel, qui était fermement opposé au projet de l’ancienne municipalité ». Le journal socialiste s’interroge : « Sans doute [M. Dosne] éprouve-t-il quelques difficultés à expliquer pourquoi il relance un projet contre lequel il a mené campagne... »

La nouvelle publication joinvillaise s’étonne ensuite que l’on ait « Moins de lieux d’accueil pour les chômeurs du 94 » comme conséquence de la fusion des institutions Assédic et Anpe au sein de Pôle emploi – le journal ayant été bouclé avant la suppression du service municipal Agora Joinville emploi.

S’intéressant à la constitution du Comité consultatif environnement, l’organe socialiste regrette un « Tri sélectif des associations... », remarquant que l’éviction de sept associations faisait que « il ne peut, en tout état de cause, rien sortir » de ce comité.

S’interrogeant sur la nocivité des antennes-relais de téléphonie mobile, et en particulier à celles qui s’implantent ces derniers mois dans le quartier de Polangis, Joinville rive gauche demande que « le principe de précaution soit appliqué et que les antennes soient installées rue de Blois à un endroit qui ne nuise pas à la santé. »

Le journal du Ps entame ensuite une polémique sur la « gestion bien opaque » de la salle de spectacle municipale.

Enfin, un important article s’interroge : « Le maire tient-il ses promesses ? » Au regard de l’analyse du budget 2009, le nouvel organe socialiste examine les dix engagements pris devant les électeurs par la majorité municipale : « Le dixième concernait la fiscalité. Qu’en est-il dans le budget 2009 de Joinville, qui vient d’être voté ? »

Pour les rédacteurs, « la pression fiscale augmente. L’audit des comptes a bien eu lieu. Mais il n’a pas mis en relief de problème particulier. D’ailleurs, chacun le savait par avance, plus encore dans la majorité municipale qui comprend de nombreux responsables de la municipalité sortante... C’était donc un effet d’annonce qui a coûté fort cher pour rien. »

Le journal s’intéresse ensuite au budget communication de la mairie : « Selon les services du ministère de l’Intérieur, les dépenses de fonctionnement de la commune de Joinville sont de 39,3 % supérieures à celles des communes comparables. Pourtant, elles augmentent encore. Ainsi, le budget de communication – avec une croissance de... 35 % ! – explose littéralement. Il faut bien cela pour justifier qu’on fasse une politique contraire à celle pour laquelle on a été élu... »

Joinville rive gauche rappelle que le élus de gauche, considèrent « qu’il aurait fallu maîtriser les coûts de fonctionnement et privilégier l’investissement dans des équipements nécessaires au bien-vivre collectif. »

Lire le n° 1 de Joinville Rive Gauche (février 2009) en ligne


Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Parti socialiste
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes