Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 23:05

Des parents d'élèves ont occupé le 31 mars 2009 une école de Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne) pour contester le projet de fusion d'écoles qui donnerait naissance, selon eux, à la plus grosse école de France. Les parents d’élèves se sont relayés par équipes de 10, de 7h30 à 18h30, en signe de protestation contre le blocage du poste de directeur, confié en intérim au directeur de l’école voisine.

L’occupation concernait le bureau de la directrice et le hall, aucun parent n’est entré dans les classes, le préau ni la cour de récréation. Les cours n’ont pas été perturbés.

Le mouvement est mené par trois associations de parents d’élèves, Fcpe, Peep et Ecolo Parents, qui ont lancé en commun le site Nogent écoles.

Les trois associations protestent contre le projet de regroupement avec l'école Guy-Môquet voisine au sein d’un Établissement public d’enseignement primaire (EPEP) de 28 classes au total. «Une école de 28 classes, c'est énorme. Ca n'existe pas ailleurs en France, on a vérifié», a affirmé Cécile Dubois (Fcpe), en ajoutant que le souci des parents portait sur la «dimension humaine» de l'école.

Le projet devrait être mis en œuvre à la rentrée 2010 « si le projet aboutit », selon le maire de Nogent-sur-Marne, Jacques Martin (UMP), qui a adressé un courrier aux parents. D'ici là, les deux écoles seront dirigées par le même directeur, aidé d'un enseignant.

Une délégation des parents se rend, mercredi 1er avril, à l’Inspection académique. Le projet est également dénoncé par le blog des enseignants du primaire.

Les EPEP sont prévus par l’article 86 de la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales. Ils seront obligatoirement présidés par un élu local, et les représentants des parents n’occuperont que 10 à 20% des sièges dans les conseils d’administration, dont les délégués départementaux de l’éducation nationale disparaîtront. Les EPEP seront autonomes sur le plan financier.

Selon une proposition de loi déposée en octobre 2008 par des députés Ump, les EPEP deviendraient obligatoires pour toutes les écoles de plus de 15 classes (c’est le cas de l’école primaire de Polangis à Joinville-le-Pont) et facultatifs à partir de 13 classes. Ces seuils peuvent être obtenus par fusion de plusieurs établissements, maternels et / ou primaires.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans écoles & collèges
commenter cet article

commentaires

FO 94 01/04/2009 20:08

Nogent-sur-Marne : un premier recul
 Communiqué du SNUDI-FO 94
 La mobilisation des enseignants et des parents pour exiger l’abandon du projet de regroupement  des écoles Paul Bert et Guy Moquet de Nogent-sur-Marne et l’affectation d’un directeur pour l’école Paul Bert a obtenu un premier recul de l’Inspecteur d’Académie.
L’IEN, adjoint à l’IA, a répondu, au nom de l’Inspecteur d’Académie, à la délégation intersyndicale reçue mercredi 1er avril que s’il maintenait le blocage du poste de direction de l’école Paul Bert au mouvement à titre définitif, il affectera un directeur à titre provisoire sur ce poste. Il y aura donc un directeur à l’école Paul Bert et un directeur  à l’école  Guy Moquet,  conformément  à l’article 1 du décret n° 89-122 du 24 février 1989.Il a pris l’engagement de recevoir les parents et les enseignants de Nogent-sur-Marne jeudi 9 avril à 17h.  
Pour le SNUDI-FO ce recul de l’Inspecteur d’Académie doit être confirmé par un écrit qui annulera son écrit précédent, adressé au Maire de Nogent/sur/Marne,  annonçant que la direction des écoles P Bert et Guy Moquet serait assurée par un seul directeur : celui de Guy Moquet. Le SNUDI-FO veillera, de plus, à ce que le directeur de l’école Paul Bert conserve une décharge complète et que les collègues, qui pourraient être victimes des mesures de carte scolaire découlant des décisions de l’Inspection d’Académie, conservent leurs postes.
Le SNUDI-FO demande l’abandon définitif du projet de regroupement des écoles Paul Bert  et Guy Moquet .Créteil le 1er avril 17h
 

Cécile Dubois 01/04/2009 20:03

Pour info, nous avons obtenu aujourd’hui déblocage poste direction au 2ème mouvement (juin) à titre provisoire en attendant la fusion en 2010 (d’ici là on a le temps de réagir)
Pb pas encore réglé néanmoins car pour l’instant, ils maintiennent l’ouverture de classe sur GM et la fermeture sur PB (purement fictive car la classe de GM sera hébergée sur PB) et qui entraine la perte d’une demi décharge de direction à PB
On y croit !

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes