Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 23:09

L'Union régionale des coopératives (Scop), qui couvre la région Île de France, mais aussi la Haute Normandie, la région Centre Val de Loire et l’outre-mer, a vu le nombre de nouvelles coopératives doubler en 3 ans. C’est dû à une dynamique en Île de France, impulsée par un partenariat avec le conseil régional depuis 2005.

En 2008, 154 projets ont été étudiés dont 41 ont donné naissance à de nouvelles coopératives, le double de 2005 (20 créations de coopératives).

Parmi les nouvelles coopératives, relevons Sibils Interprétation, installée à Nogent sur Marne (après avoir débuté son activité au Perreux sur Marne, toujours dans le Val de Marne).

Employant environ 50 interprètes professionnels intermittents et 3 permanents, la coopérative s'est créée le 15 septembre 2008. La gérante de la SCOP est Martine Pourradier, créatrice des services pour les sourds d’interprétation en langues des signes.

Sibils a d’abord démarré sous la forme associative, en lançant le « Service d’Intégration Bilingue en Langue des Signes » (SIBILS) en 2002. L’association continue son activité avec 12 médiateurs pédagogiques intervenant essentiellement en entreprise, ou en formation professionnelle et universitaire dans toute l’Ile de France. Le service accompagne chaque année une cinquantaine de jeunes sourds dans leur parcours de formation.

C’est l’activité interprétation qui a été confiée à la coopérative. Elle affiche déjà d’importantes références : les vœux du président de la République, mais aussi des réunions politiques de tous bords (Verts, Ps, Ump), des grands rendez-vous d’entreprises, la visite du musée du Louvre…

Autre coopérative intéressante, Habitat Santé Développement (HSD), basée à Montreuil (Seine Saint-Denis). Employant 8 salariés, la coopérative est également née de la transformation d’une association éponyme. Elle se préoccupe notamment de la prévention du saturnisme, alliant un savoir-faire technique (détection du plomb dans les murs et peintures) et une compétence sociale (accompagnement des habitants). Son rôle est également de conseiller les propriétaires d’immeubles et collectivités dans les actions à mener.

Née il y a 10 ans au sein de l’association Irfed (Institut de recherche et de formation éducation au développement), HSD intervient principalement en Île de France : à Paris, en Seine Saint-Denis et de manière plus ponctuelle dans l’Essonne. Dans le Val de Marne, HSD a notamment coopéré avec la ville de Vitry sur Seine, qui dispose depuis cette année d’un service de prévention dans l’habitat.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans économie solidaire
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes