Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

17 juin 2006 6 17 /06 /juin /2006 23:00

Le mot qui revient le plus souvent, dans la bouche des passants, pour qualifier la nouvelle construction de la place de la mairie, c’est celui de blockhaus. Dans la soirée du 15 juin, la rue de Paris a été encombrée d’engins de chantiers de grande taille. Ils ont installé un bâtiment, de marque Algeco et d’un genre tout à fait provisoire – bien que destiné à durer plusieurs années.

L’espace n’était pas vide : il y avait un magnifique arbre de Judée, deux autres plus petits arbustes et plusieurs bacs de fleurs. La construction est destinée à abriter une maison de la presse (journaux, librairie, papeterie) dans l’attente de la rénovation des hauts de Joinville.

Si cette opération de refonte du quartier central de la mairie se fait, la maison de la presse devrait ensuite occuper un des nouveaux locaux. Sinon, elle restera là pendant 7 ans, durée du bail signé avec la ville. Rappelons que la zone d’aménagement concerté (Zac) qui permettra la réhabilitation du quartier des Hauts n’a pas encore été lancée et que la révision nécessaire du plan local d’urbanisme est loin d’être terminée.

Dans l’immédiat, la place de la mairie, qui n’était déjà pas une merveille, prend un air de zone fourre-tout. À côté du commerce mobile, on a toujours un ancien bassin inutilisé (et plutôt dangereux), maintenant qu’il n’y a plus de recul. Le bâtiment de la gendarmerie, inutilisé depuis des années et sur lequel on aurait pu implanter la maison de la presse, continue de se dégrader. Les cérémonies (mariages, fêtes, commémorations) vont se dérouler dans un espace restreint et encombré.

Bref, Joinville a aujourd’hui un cœur de ville symbolique de son identité actuelle : médiocre.

 Un bâtiment Algeco en cours de montage, ailleurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Hauts de Joinville
commenter cet article

commentaires

donneur de leçon 03/07/2009 15:58

anormal et scandaleux de ne pas modérer votre blog , vous vous élévez en pourfendeur du respect et vous laisser des propos anormaux sur des élus se tous bordes et le mairedémagogie pure

Serge 03/07/2009 15:23

3 ans après ce batiment est toujours aussi moche... Encore quatre an à le supporter?

Benoit Willot 20/06/2006 23:21

Dans mon article, je faisais une proposition : utiliser l'espace inoccupé de l'ancienne gendarmerie, qui est propriété de la mairie.
Le qualificatif de "blockhaus" a été utilisé par 3 personnes différentes, croisées devant la mairie. Mais il y a d'autres termes que j'ai entendu : baraque, horreur, mocheté...
Ensuite, il est toujours étrange de voir un message non signé, mais je laisse libre de s'exprimer dans ce blog, tant que la polémique ne tombe pas dans l'injure ou la grossiéreté.

G. Pirate 20/06/2006 12:07

Même s'il est bien entendu plus facile (mais moins courageux) de faire dire aux passants ce que l'on pense soit même vous estimez que la structure déposée sur le parvis de la mairie est un blockaus.
Je suis pour ma part très attaché au sens des mots car il revêt souvent un caractère historique. Un blockaus est une forteresse de guerre utilisée depuis très longtemps par les straèges de toutes nations mais la mémoire populaire s'en souvient bien entendu de manière plus forte lorsqu'il s'agit de la 2nd guerre mondiale. Les plages de Normandie et de la côte d'Opale sont trufées de blockaus allemands.
On peut trouver la structure inesthétique mais qualifier de blockaus un Algeco devant abriter une maison de la presse, plus qu'un abus de langage, c'est un déni de réalité.
Je regrette aussi, comme d'habitude dans vos articles, que vous ne proposiez rien. La critique est facile mais l'art est difficile. Si vous deviez un jour accéder aux resopnsabilités comme vous semblez le vouloir, dites aux Joinvillais ce que vous auriez fait !
 

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes