Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 23:02

Le 22 septembre 1859, la ligne de Vincennes est ouverte entre la gare parisienne de La Bastille et celle de La Varenne – Chennevières, située sur la commune de Saint-Maur-des-Fossés, alors dans le département de la Seine, aujourd’hui dans le Val de Marne. L’ancienne gare de Joinville est inaugurée ce jour-là.

Elle dessert Joinville-le-Pont et est exploitée par la Compagnie de Paris à Strasbourg qui en avait obtenu la concession par décret de l’empereur Napoléon III du 17 août 1853.

La ligne rencontre un succès immédiat et dispose d’une importante fréquentation. Il s’agit des habitants des bords de Marne qui rejoignent la capitale, ainsi que des parisiens qui rejoignent les rives de la Marne où vont se promener dans le bois de Vincennes.

La Compagnie de l'Est, qui prend le relais de la Compagnie de Paris à Strasbourg, met en place des abonnements à tarif très réduit pour les ouvriers travaillant à Paris. Durant les années 1860, 32 trains par jour et par sens desservent la ligne, soit un départ à la demi-heure, avec un train sur deux terminus Vincennes ou Joinville, et un autre desservant toutes les gares du parcours jusqu'à La Varenne, en cinquante minutes. En 1869, la ligne de Vincennes transporte 5 930 000 voyageurs.

En 1876, l'intervalle des trains pour Joinville est ramené à trente minutes. En 1886, le trajet de la Bastille à Joinville dure vingt-deux minutes. Le trafic de la ligne passe à 19 millions de voyageurs en 1900. Il atteindra 30 millions en 1930. Ce sera l’apogée car la crise et le développement de transports alternatifs réduira le trafic à 12 millions en 1936. Le réseau est repris par la Sncf en 1938.

Le train à vapeur restera en service plus d’un siècle. Après modernisation et électrification, une grande partie du tracé de la ligne entre Vincennes et Boissy Saint Léger est intégré en 1969 à la ligne A du RER. Il est alors repris par la Ratp.


  • Exposition « trains en banlieue », musée de Nogent-sur-Marne, jusqu’au 25 octobre 2009, tous les jours sauf lundi et vendredi, de 14h à 18h, le samedi également de 10h à 12h. 36, boulevard Gallieni - 01 48 75 51 25


L’ancienne gare de Joinville-le-Pont

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes