Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 23:04

Une nouvelle organisation, Le Collectif Joinvillais, vient de faire son apparition à Joinville-le-Pont en diffusant un document de couleur jaune dans l’ensemble des boîtes aux lettres de la ville. Il entend répondre à la question « que se passe-t-il vraiment dans notre ville ? »

Intitulé « Ce que dit le maire, ce que fait le maire », le texte, daté de mai 2009, assure une comparaison entre les intentions d’Olivier Dosne (Ump), affichées en avril 2008 dans le magazine municipal et la réalité constatée en avril 2009.

Selon Le Collectif Joinvillais, le résultat de la mise en regard des engagements d’Olivier Dosne et de la réalité est « factuel et saisissant. »

Donnant la définition de ce que doit être un maire selon lui, Le Collectif Joinvillais, c'est-à-dire quelqu’un établissant « une politique locale en réelle concertation avec les habitants ». La nouvelle structure, qui se qualifie elle-même d’« extraordinaire », entend « faire en sorte que les élus, les associations et tous les Joinvillais soient respectés. »

Le Collectif Joinvillais a également mis en place un site internet, qui reprend les informations du premier document diffusé.

Le collectif est né d’une initiative citoyenne et assure avoir été « salué par de nombreux élus de diverses sensibilités ». En ce qui me concerne, j’applaudis ce travail important pour la démocratie locale, qui va faire souffler un vent nouveau dans le débat politique municipal.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans information
commenter cet article

commentaires

un UMp officiel 12/05/2009 22:07

Monsieur Dosne,au lieu de vous réjouir de l'audace architecturale du grand Paris, vous ferez mieux de vous occuper de Joinville et des Joinvillais car vous n'êtes plus crédible et encore moins certains de vos adjoints.

bambou 11/05/2009 22:56

Les intervenants sur ce blog ne savent-ils pas qu'un collectif est un regroupement de personnes, nombreuses souvent, dont il n'est pas nécessaire de citer chaque nom. Ce n'est pas de l'anonymat, c'est une démarche commune à ce qu'il me semble, mais je peux me tromper ...

Grippe porcine 11/05/2009 22:19

Et si cela provenait d'un groupe de pharmaciens Joinvillais?

pol 11/05/2009 22:00

c'est croustillant cette affaire , et si c'était complétement l'inverse martine ? des troupes gauchistes rebelles

Martine 11/05/2009 21:56

Mais qui sont ces justiciers masqués? Le fait qu'ils soient anonyme est peut être une bonne nouvelle, peut être que les Gressiers, les Durands qui ont travaillé avec l'ancienne équipe, se rendent compte de la médiocrité du maire et commencent à se rebeller. Masqué au début pour compter leurs troupes...

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes