Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 23:02

Michèle Sabban, vice-présidente du conseil régional d’Île de France et présidente de l’Assemblée des Régions d'Europe devait figurer en sixième position sur la liste socialiste pour les élections européennes. Une place non éligible, mais qui aurait malgré tout pu éventuellement lui permettre de siéger en cas de renoncement de parlementaires élus qui seraient appelés à d’autres fonctions.

Sauf que, pour être candidate, il faut être éligible. L’ancienne première secrétaire du parti socialiste dans le Val de Marne (elle a renoncé à cette fonction fin 2008) semble ne pas avoir pu fournir tous les justificatifs nécessaires.

En 2008, Michèle Sabban avait été candidate pour les élections municipales à Boissy Saint Léger ; sa liste s’était inclinée, au premier tour, devant celle du responsable socialiste local, Régis Charbonnier, lequel l’avait emporté au second tour en faisant basculer la ville à gauche.

Michèle Sabban était restée inscrite sur les listes électorales de la cité du plateau briard. Mais elle ne résidait pas dans la ville, a décidé la commission administrative communale des listes électorales, qui l’a donc radiée.

Non inscrite, Michèle Sabban ne serait pas éligible. Il lui restait la possibilité de faire appel de la décision, mais le responsable de la liste socialiste en Île de France, Harlem Désir, a estimé que c’était faire courir un risque trop grand. Il a donc décidé de remplacer Michèle Sabban par une autre conseillère régionale d’Île de France, Christine Revault-d’Allonnes.

Conseillère municipale de Villejuif et membre du conseil national du parti socialiste, Christine Revault-d’Allonnes est donc la seule val-de-marnaise à figurer sur la liste de Harlem Désir. Elle exerce la profession d’assistante parlementaire.

 Christine Revault-d’Allonnes

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans élections
commenter cet article

commentaires

un socialiste 22/05/2009 15:33

Les socialistes  de Joinville ne sont vraiment pas sérieux et, quand on repense à l'épisode de Aline Baldinger lors des dernières élections cantonales qui a oublié de déposer sa candidature pour le deuxième tour. Quel amateurisme.

Benoit Willot 23/05/2009 12:52



Quelques remarques :

Christine Revault-d'Allonnes n'est pas Joinvillaise ;
Aline Baldinger n'a pas "oublié de déposer sa candidature", mais a connu un problème de santé important ;
Il ne faut pas dire n'importe quoi.
Par ailleurs, heureusement qu'il y a encore des amateurs dans la politique : quelle danger ce serait si elle était réservée à des professionnels!



gauchedecombat 22/05/2009 09:17

Votez socialistes, c'est voter utile, qu'ils disaient... j'ai voté rose... et me retrouve avec un  bleu... cherchez l'erreur.... http://gauchedecombat.wordpress.com/2009/05/21/la-social-democratie-est-elle-soluble-dans-lacide/

moustique 19/05/2009 10:06

Est-elle la fille de Claude Revault d'Allones ?

Un élécteur 19/05/2009 09:05

Voilà qui n'est pas serieux, de la part des Socialistes.Une seule val de marnaise sur 26 candidats? Voilà une liste en moins sur ma tablette!

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes