Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Une analyse du scrutin du 7 juin 2009

Publié par Benoit Willot sur 13 Juin 2009, 23:04pm

Catégories : #élections

Si le vote pour l’élection européenne a été marqué par la déroute des listes du Ps devant la percée de celles d’Europe écologie, il faut cependant pousser plus loin l’analyse des résultats nationaux du scrutin du 7 juin 2009; j'emprunte ici partiellement une réflexion de Jean-Pierre Dalès (Ps, Six-Fours).

Le total des voix de gauche (hors NPA et LO) est nettement supérieur au total des voix de droite (hors Front national et MoDem) : 39,3% pour 34,6%.

Par rapport à l'élection présidentielle de 2007, le score de la gauche progresse de manière significative de 30,7% à 39,3%, principalement grâce à l'excellent score d'Europe-écologie (+13,4) mais aussi, quoique dans une moindre mesure, à la nette remontée du Front de gauche par rapport à la piètre performance du Pcf en 2007 (+4,1), tout cela en dépit de la chute vertigineuse du Ps (-9,4).

Le socle des voix de droite, dominé par l’Ump avec ses alliés souverainistes, reste, en revanche étonnamment stable (+0,005 !). Il ne s’agit donc pas d’une « victoire » mais néanmoins cela apparaît comme une réelle performance pour un gouvernement en place en proie à une très grave crise économique.

Le MoDem s'effondre en passant de 18,6% à 8,5% ; il revient ainsi au niveau traditionnel du centre, mettant un terme à ce qui semble être la parenthèse de 2007.

Malgré la création du NPA (Nouveau parti anticapitaliste), l'extrême-gauche piétine à 6,1% au lieu de 5,8%, sans doute endiguée par le Front de gauche.

Le Front national fléchit encore de manière significative (-3,6), réduisant l’espace de l’extrême droite en France, alors que celle-ci progresse dans plusieurs pays européens.

Pour l'essentiel, le Front de gauche et Europe-écologie endiguent conjointement l'extension annoncée tant du NPA que du MoDem, établissant ainsi les frontières d'une véritable gauche de gouvernement, supérieure en nombre de voix à la droite. Il reste à la construire…

 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

abstention 16/06/2009 12:15

Quand les abstentionnistes comprendront ils que leur attitude de refus ne sert à rien ? Dans toute collectivité (entreprise, mairie, associations, etc.) ceux qui ne s'expriment pas ne représentent rien. C'est peut-être dur à admettre pour certains mais c'est la loi de la démocratie. Refuser de voter alors que dans le même temps des gens se battent dans le monde pour avoir le droit de vote et des élections libres est un non-sens. La démocratie est le moins mauvais des systèmes disait un grand homme. Ceux qui ne votent pas sont des non-citoyens.

Joinvillais 16/06/2009 10:06

Quelle distinction, Raoul !!!!! l'expression "branlée" est vraiment raffinée, mais finalement assez prévisible lorsque l'on voit que votre chef Sarkozy est capable de traiter de con un citoyen qui refuse de lui serrer la main. Puisque Raoul demande des comptes à Benoît Willot, il va surement pouvoir nous expliquer comment l'Ump prétend avoir remporté une victoire, alors que l'Ump ne représente plus que 11% des électeurs inscrits. C'est ce qu'on appelle une majorité ? 

Raoul 16/06/2009 09:05

Sauf à Lilles ou Martine Aubry est Maire. Modem ou pas Modem, voilà une question laquelle vous devez répondre ? Y-a-t-il plus de choses qui vous rapprochent d'A. Oudjebour ou plus de choses qui vous séparent ?

Raoul 15/06/2009 16:27

D'ailleurs c'est marrant : JF Khan fait la même addition sur le blog du modem joinvillais que Benoît Willot mais pour le modem en ajoutant les % du modem à ceux d'Europe Ecologie...

Benoit Willot 16/06/2009 00:08


Les élus de gauche (Ps, Pcf, Verts, Prg, MRC) siègent dans les mêmes majorité dans les villes, régions ou départements; ils sont dans les mêmes groupes au parlement. Il y a d'ailleurs un comité de
liaison entre tous les partis de gauche. Dans les élections présidentielles et législatives notamment, ces formations s'accordent pour des désistements systématiques, voire pour certaines d'entre
elles pour des candidats communs. Ainsi, tous les élus Verts ont été présentés par le Ps à l'Assemblée nationale.
Le MoDem, malgré quelques accords locaux, ne participe pas aux instances de la gauche ni à la plupart des exécutifs.


Raoul 15/06/2009 15:25

Vraiment très fort Benoît. Je me demandais comment vous feriez (encore une fois) passer d'une défaîte à une victoire. Il n'y a que vous pour croire que l'on peut additionner les votes au grès de vos envies. Les votes d'Europe Ecologie sont à Europe Ecologie et non à la "gauche progressiste". La gauche se prend une branlée mais pour vous tout va bien, la gauche progresse !

Benoit Willot 16/06/2009 00:10


Pour le Ps, c'est une défaite; pour la gauche, c'est un beau score: c'est la preuve que le Ps, quoiqu'il ait espéré, n'incarne pas la gauche à lui seul.


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents