Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 23:04

Neuvième et dernier article de notre série estivale « Les projets auxquels on aurait pu ne pas échapper à Joinville-le-Pont. »

L’architecte français, Jacques Rougerie, spécialiste de l’architecture maritime ou sous-marine, avait élaboré pour la société Essilor, un important projet d’aménagement du site de l’entreprise situé boulevard du maréchal Leclerc, à Joinville-le-Pont.

La division lunettes de luxe d’Essilor, qui comprend l’usine de Joinville, avait été vendue en 1993 au groupe Cartier, et elle est aujourd’hui exploitée par la société Luxury Eyewear international. Essilor reste encore propriétaire des terrains, ayant prévu de les céder à Luxury Eyewear à terme.

Les projets d’aménagement datent de 1995 et 1996. Trois études ont été réalisées par le cabinet de Jacques Rougerie pour la division lunettes de luxe d’Essilor.

La première, datée de 1995, imagine la construction d’une usine d’une surface de 7 000 m² (Shon). La seconde proposition, datée de 1996, présente toujours la construction d’une usine mais également de bureaux et du siège social de la société sur une surface de 9 000 m² (Shon). Les travaux sont chiffrés à 45 millions de francs, soit environ 7,5 millions d’euros.

Le troisième travail conduit par l’équipe de Jacques Rougerie, également en 1996, examinait la réalisation de logements sur le site Essilor. Une surface construite de 20 000 m² (Shon) était projetée, ce qui représente environ 250 logements. Le programme était chiffré à 90 millions de francs (15 millions €).

La vue présentée ici est issue du projet de construction de l’usine et des bureaux de 1996.

Jacques Rougerie avait imaginé des façades extérieures dessinant des horizontales qui assoient le bâtiment sur la parcelle. Les deux corps sont séparés par un patio central recouvert d'une verrière.

Un nouveau projet d’aménagement du site, étudié en 2007 et 2008 par Luxury Eyewear, a également été abandonné. Outre une reconstruction de certains bâtiments industriels, il prévoyait la réalisation de logements sur une partie de la parcelle, côté rue de la Liberté.

  Le projet Rougerie pour Joinville en 1996

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans urbanisme
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes