Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 23:05

Tribune libre des élus de gauche au conseil municipal de Joinville-le-Pont, liste Joinville en mouvement, Joinville magazine, juillet 2009. Voir les précédentes publications dans la page : Tribunes libres de la liste Joinville en mouvement.

Dans un article publié dans ce magazine en 2008, il était écrit que « la société Luxury Eyewear pérennise son activité à Joinville », ce qui était prouvé par le fait qu’elle venait de déposer un permis de construire car « la société a besoin de rénover complètement le site. »

Malheureusement, la filiale de lunettes de luxe du groupe Cartier, héritière d’une usine installée boulevard du maréchal Leclerc depuis 35 ans, a depuis renoncé à son projet, selon les informations transmises au cours de l’enquête publique lancée, en mars 2009, pour la régularisation de certaines installations de production. Il s’agit en effet d’un site classé pour ses risques de pollutions industrielles, car il traite es métaux lourds.

Premier contribuable privé de la commune, Luxury Eyewear, qui emploie plus de 160 salariés à Joinville, abandonne, au moins provisoirement, la réhabilitation de ses bâtiments.

Beaucoup plus grave, à quelques mètres de là, c’est Logo, rue de la Liberté, qui ferme son site. C’était la plus grosse entreprise ayant son siège dans la ville, un groupe de lunetterie employant 800 personnes dans le monde, dont 250 en France. Logo fabrique les montures de marques de luxe et a connu une forte croissance de ses ventes (+60% entre 2005 et 2007). La société est très profitable, mais vient d’être racheté par des financiers.

Cinquante cinq personnes étaient basées à Joinville : un plan social lancé début mai fait que 33 sont licenciées, 12 se voient proposer une mutation dans le Jura et une dizaine devraient rester en Île de France, mais sur un autre site.

Ce plan social est le second en quelques mois à Joinville, après celui lancé en septembre 2008 par GTC (cinéma) avec 42 suppressions de postes.

En réponse à une question que je lui posais, lors du conseil municipal du 26 mai, le maire a répondu qu’il « regrette » mais « comprend » cette décision, tout en assurant qu’il n’avait pas reçu de réponse à ses questions de la part du PDG de l’entreprise.

Ayant supprimé en janvier de cette année le service emploi municipal, le maire renvoie les licenciés de Logo qui auraient besoin d’un appui vers le centre communal d’action sociale.

Je regrette à nouveau l’absence de politique économique, qui fait que le tissu d’entreprises de la ville s’étiole année après année, et l’abandon, particulièrement stupide en cette période, d’Agora Joinville emploi qui permettait d’agir localement en faveur de l’emploi.

  Un projet d’aménagement du site de la lunetterie à Joinville-le-Pont, signé de l’architecte Jacques Rougerie (1996).

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans économie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes