Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Cfdt : des plates-formes RH interentreprises

Publié par Benoit Willot sur 15 Juillet 2009, 23:05pm

Catégories : #vie sociale

En décembre 2008, l’Union régionale Cfdt d’Île de France a formulé des propositions pour « Un contexte de crise économique qui risque de durer. »

L’organisation syndicale dirigée par Françoise Lareur considérait que la crise financière et économique « n’est pas conjoncturelle : elle est le signal de l’épuisement des effets positifs du modèle de développement basé sur l’économie de surendettement (modèle américain, copié par les pays émergents). »

Elle proposait de rechercher les solutions doivent être cherchées à trois niveaux : des mesures d’urgence pour venir en aide aux salariés, entreprises et territoires les plus directement exposés au risque ; des mesures de consolidation pour encourager les acteurs à développer la coordination et la structuration des actions de moyen terme ; et des mesures pour accélérer la marche vers un nouveau modèle de développement.

Les mesures d’urgence envisagées comprenaient le redéploiement et le renforcement des emplois aidés (dont les emplois tremplins de la région), l’élargissement de l’intervention des commissions de surendettement, le déblocage de programmes de logements sociaux et intermédiaires ainsi que des « cellules de crise » pour créer des « parachutes emploi. »

Les mesures de consolidation touchaient largement au fonctionnement du service public de l’emploi. La Cfdt propose une « coordination renforcée des acteurs institutionnels régionaux de l’emploi et de la formation » avec notamment une « harmonisation des instances (IP Pôle emploi, CCREFP, CRE) » et des actions concertées.

L’organisation, dirigée au plan national par François Chérèque, demandait également une « coordination renforcée » entre le service public de l’emploi et les maisons de l’emploi, et organismes d’insertion ou d’orientation.

La Cfdt francilienne s’intéresse également aux plates-formes opérationnelles sur l’emploi et la formation (GIP 77 Sud) et aux structures de dialogue social local, comme Dialogue Sénart Val de Seine et la Plate-forme Roissy. Elle demande la création de plates-formes ressources humaines interentreprises dans les pôles de compétitivité (Cap Digital et Systematic).

Le « nouveau modèle de développement » que cherche à promouvoir la centrale réformiste passe par un appui accru à l’habitat et aux bâtiments HQE, l’accélération de la construction des lignes de transport en commun, le développement des éco-industries et l’application du « principe de responsabilité sociale » à toutes les organisations régionales (entreprises, administrations, collectivités locales, etc.).

  Françoise Lareur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents